•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Infanticides à l’Île-du-Prince-Édouard : l’accusée reconnaît sa culpabilité

Shannon Dawn Rayner marche en manipulant un téléphone intelligent

Shannon Dawn Rayner est sortie du tribunal après avoir reconnu sa culpabilité à deux accusations d'infanticide.

Photo : CBC/Brittany Spencer

Radio-Canada

Une résidente de Charlottetown accusée d'avoir tué deux enfants a reconnu sa culpabilité à la Cour provinciale, mardi.

Shannon Dawn Rayner, 40 ans, a comparu en cour à Charlottetown pour répondre aux accusations. Elle est restée assise quand son avocat s’est adressé à la cour. Ce dernier, Thane MacEachern, a dit au juge qu’il avait les conclusions de l’évaluation de la santé mentale de sa cliente.

L’avocat a expliqué que sa cliente a été jugée apte à subir un procès et qu’elle peut être tenue criminellement responsable de ses gestes au moment des faits.

Shannon Dawn Rayner a répondu à deux accusations d'infanticide en se disant coupable.

La Couronne a accepté le plaidoyer de la défense et demandé un rapport présentenciel. Elle a aussi arrêté les procédures relatives à quatre autres accusations portées contre Shannon Dawn Rayner, soit deux chefs d'accusation de ne pas avoir cherché d’aide médicale pour l’accouchement et deux chefs d'accusation d’avoir disposé du corps d’un enfant dans le but de le dissimuler.

Le juge John Douglas a aussi accepté les conclusions de l’évaluation de la santé mentale de l’accusée. Il a déclaré en cour que c’était la première fois qu’il présidait les procédures dans une affaire d’infanticide.

Shannon Dawn Rayner doit se présenter à nouveau en cour le 5 juin pour recevoir sa peine. Elle n’est pas détenue entre-temps.

L’enquête policière sur cette affaire a commencé en mars 2017 quand les policiers ont reçu une plainte selon laquelle une femme qui avait été vue enceinte ne semblait au final pas avoir d’enfants.

Shannon Dawn Rayner est aussi accusée de vol à l’étalage à la suite d’un incident survenu en février. La cour lui a ordonné de ne pas s’approcher du supermarché Atlantic Superstore de Charlottetown jusqu’au règlement de cette affaire.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Procès et poursuites