•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

À Winnipeg, un parc pour honorer l'ancienne députée Shelly Glover

Le conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes.
Le Comité Louis-Riel a accepté, à l'unanimité, la proposition du conseiller municipal de Saint-Vital, Brian Mayes. Photo: Radio-Canada
Julien Sahuquillo

Le comité Louis-Riel a accepté, à l'unanimité, lundi soir de changer le nom du parc Royalwood pour celui de parc Shelly-Glover. Pour l'initiateur de la proposition, le conseiller de Saint-Vital, Brian Mayes, il est important d'honorer la mémoire des femmes politiques de Winnipeg.

Selon le conseiller Brian Mayes, le choix du parc et du nom s'imposait. « Ce parc est près de la maison de Shelly Glover », explique-t-il simplement.

« Il y a beaucoup de rues dans Saint-Vital avec des noms de politiciens. Pour moi, c’est important de souligner les œuvres de femmes , ajoute-t-il.

La proposition a été acceptée, lundi soir, par le conseiller de Saint-Boniface, Mathieu Allard, et le président du Comité, le conseiller de Saint-Norbert/Rivière Seine, Markus Chambers.

« C’est important de reconnaître ceux qui ont eu une contribution importante à la vie publique. Avec Shelly Glover, on n’a pas toujours été d’accord par rapport à ses politiques, mais je pense que c’est important de reconnaître le service public rendu », estime Mathieu Allard.

Je sais maintenant par expérience que ce n’est pas toujours un travail facile. On est souvent exposé à des enjeux très controversés. Shelly Glover a toujours représenté une voix forte à Saint-Boniface.

Mathieu Allard, conseiller municipal pour Saint-Boniface.

Le comité des parcs doit toutefois se prononcer en faveur du projet pour que celui-ci se concrétise.

Des panneaux commémoratifs

Les conseillers siégeant au Comité ont également approuvé la proposition de rajouter un panneau « passage Surafiel » à titre honorifique sur l’avenue Varennes, à l’ouest de la route Saint-Anne. Il s’agit d’une proposition de la famille du jeune Surafiel Weldeyohannes qui a été heurté mortellement par un camion à cet endroit, le 13 février 2018.

« Ça sera un rappel pour les gens, après moi, qu’il s’est passé quelque chose de grave à cet endroit et qu’il faut y prêter attention quand ils feront des changements dans le secteur. »

Le Comité Louis-Riel a, par ailleurs, accepté de financer, à hauteur de 20 000 $, le projet d'embellissement de la rive derrière l’hôpital de Saint-Boniface. Proposé par la Corporation de santé catholique du Manitoba, le projet de près de 186 000 $ s'inscrit dans le cadre de la commémoration du 175e anniversaire de l’arrivée des Sœurs grises dans la province.

Ce projet veut prolonger la promenade Taché, dans le secteur et inaugurer une oeuvre commémorative créée par la sculptrice Madeleine Vrignon.

Solidarité envers les arts

Sur le plan du soutien aux arts, le Comité Riel a également accepté de financer la troisième édition du projet Cool Streets. Il s’agit d’un appel à projets artistiques organisé à travers la ville.

« Pour le projet Cool Streets, on avait déjà remis la décision pour permettre au conseiller Brian Mayes et à moi de se mettre d’accord par rapport à une contribution de Saint-Vital. J’ai été agréablement surpris, aujourd’hui, de voir que le conseiller Markus Chambers souhaitait participer », explique Mathieu Allard.

Le président du Comité a en effet proposé un financement tripartite avec 8000 $ financés par le quartier de Saint-Boniface, 2000 $ par Saint-Vital et 2000 $ par le quartier de Saint-Norbert/Rivière Seine.

En revanche, le Comité Louis-Riel a décidé de remettre la décision d’accorder le financement pour les rénovations de la garderie Le P’tit Bonheur à sa prochaine réunion.

Brian Mayes assure que le comité est favorable à l’idée, mais doit encore réfléchir sur la somme qu’il est prêt à investir dans ce projet au coût total de 70 000 $.

Manitoba

Politique municipale