•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

CO2 Solutions de Saint-Félicien en difficultés financières

De grandes cheminées de l'usine évacuent de la fumée.

Les rejets émis par PFR sont captés à même la cheminée du four à chaux de l'usine. Le CO2 est isolé dans une première tour grâce à une solution enzymatique.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'entreprise CO2 Solutions de Québec, qui possède une usine à Saint-Félicien, est en difficultés financières et recherche des partenaires.

La société dirige le projet Valorisation carbone Québec, appuyé par le gouvernement du Québec.

Elle est spécialisée dans le captage du carbone pour le purifier dans le but de le réutiliser ou de le convertir.

À Saint-Félicien, CO2 Solutions prend le gaz de combustion (la fumée) de l’usine de pâte de Produits forestiers Résolu (PFR) et le tire à l’intérieur de ses équipements.

Le gaz entre alors en contact avec un liquide contenant une enzyme. Par la suite, de la chaleur est appliquée, ce qui permet de dégager du gaz carbonique à l’état pur.

En entrevue à RDI Économie, le président et chef de la direction de CO2 Solutions, Evan Price, a expliqué que l’usine félicinoise est dotée d’équipements qui permettront d’alimenter les installations des Serres Toundra en énergie propre.

Il s’agit de la première unité commerciale de capture de CO2.

Difficultés

Une panoplie de facteurs, comme des dépassements de coût estimés à 2,5 millions $ et des retards de livraison de certains équipements, ont causé du tort à l’entreprise financièrement.

L’usine de Saint-Félicien tourne au ralenti, le temps de trouver une solution.

«  »

— Une citation de  Evan Price, président et chef de la direction, CO2 Solutions

CO2 solutions a amorcé un processus de révision stratégique. L’exercice pourrait se solder par la vente de l’entreprise.

Ce qui est important, c’est qu’on est dans une démarche sérieuse et qu’on cherche une solution rapidement, poursuit le président et chef de la direction.

L’entreprise détient plus de 95 brevets.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

En cours de chargement...