•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Énergir souhaite commencer la construction de son gazoduc à l’hiver 2020

Une carte dépeignant le tracé du gazoduc que souhaite construire Énergir.

Le gazoduc de 14 kilomètres proposé par Énergir pour alimenter Métaux BlackRock partirait de l'aéroport de Bagotville et aboutirait sur le chemin du quai Marcel-Dionne à La Baie.

Photo : Courtoisie

Radio-Canada

Énergir, anciennement Gaz Métro, planche sur la construction de son gazoduc dans la zone industrialo-portuaire à La Baie.

Pour alimenter son usine en énergie, Métaux BlackRock a besoin d'une conduite de gaz naturel. Énergir compte donc construire un gazoduc de près de 14 kilomètres.

Le point de départ des infrastructures serait l'aéroport de Bagotville. La conduite emprunterait ensuite le chemin de Grande-Anse, puis celui de l'Anse-à-Benjamin. Elle culminerait sur le chemin du quai Marcel-Dionne.

L'étude d'impact environnemental sur cette conduite de gaz est maintenant jugée recevable par le ministère de l'Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques.

Dans le document, on peut lire que les promoteurs ont toutefois dû apporter certains correctifs à leur projet, notamment en ce qui a trait à la protection des milieux humides et forestiers et en matière de bruit pendant la construction.

Énergir commencera la construction à l'hiver 2020 pour faciliter la régénération des milieux.

Pour ce qui est du bruit, la construction se fera seulement le jour et sera de courte durée, assure Énergir. Une étude sera aussi réalisée d'ici au mois d’août pour mesurer le bruit causé par la construction.

Évidemment, ce seront des machines qui seront sur place, comme des pelles mécaniques. Ce qu’on veut, c’est faire le moins de bruit possible pour déranger le moins possible. Mais, dans ce cas-ci, on peut considérer que les impacts sur les gens et le milieu sont jugés relativement faibles.

Simon Poitras, directeur des affaires publiques chez Énergir

Période d’information

La période d'information encadrée par le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement (BAPE) s’ouvre mardi. Plusieurs documents sont donc rendus publics par le ministère et la compagnie.

Au terme de l’exercice, des consultations publiques pourraient avoir lieu si des citoyens ou des organismes en font la demande. Celle-ci doit être acheminée au bureau du ministre Benoit Charette.

Parallèlement à nous, il y a aussi l’analyse environnementale qui est faite du côté du ministère. Par la suite, il y a la recommandation du ministre au conseil des ministres. C’est le conseil des ministres qui a la décision finale à rendre sur le projet : soit de l’accepter tel qu’il est présenté, de l’accepter avec certaines modifications ou de le refuser, explique Karine Lavoie, conseillère aux communications au Bureau d'audience publique sur l'environnement

Une rencontre d'information impliquant Énergir et le BAPE aura lieu le 17 avril à La Baie.

D’après les informations de Mélissa Savoie-Soulières

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires