•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’actrice de Smallville Allison Mack plaide coupable dans une affaire de la secte NXIVM

Allison Mack a l'air triste ou préoccupée.

L'actrice Allison Mack plaide coupable devant une cour de New York relativement à des activités menées par une secte présumée.

Photo : Associated Press / Bebeto Matthews

Radio-Canada

L'actrice de Smallville, Allison Mack, a plaidé coupable lundi, devant un tribunal de New York, à des accusations de racket liées à son rôle dans une secte dont le chef a été accusé de trafic sexuel.

Allison Mack a plaidé coupable de racket alors que la sélection du jury était sur le point de commencer dans le procès de son coaccusé, Keith Raniere, fondateur de NXIVM, une organisation de développement personnel que les procureurs ont comparée à un stratagème pyramidal.

Possible décision avant le procès

L’actrice faisait, au départ, face à six chefs d'accusation, dont ceux de conspiration en vue de trafic sexuel et de conspiration en vue de travail forcé.

Allison Mack faisait initialement partie d’un cercle intime de NXIVM où les femmes recrutées étaient en quelque sorte des « esclaves » de Keith Raniere. L'une des missions des « esclaves » était d'avoir des rapports sexuels avec lui. Ces femmes étaient aussi marquées des initiales du gourou, appliquées à l'aide d'un stylo à cautériser, qui brûlait la chair.

D'anciens membres du groupe NXIVM disent avoir fait l'objet d'abus au sein de la compagnie américaine qui offre des séminaires de développement personnel en Amérique du nord.

D'anciens membres du groupe NXIVM disent avoir fait l'objet d'abus au sein de la compagnie américaine qui offre des séminaires de développement personnel en Amérique du nord.

Photo : Getty Images / CribbVisuals

Durant leur initiation, les membres d'un groupe - connu sous le nom de DOS - auraient donné une « garantie » sous la forme de secrets dommageables qui pourraient être révélés à leur encontre si, par la suite, ils ne se conformaient pas aux souhaits du gourou.

Allison Mack est accusée d'avoir créé, avec le gourou présumé, l'entité secrète NXIVM, chargée du recrutement des femmes.

À son apogée, NXIVM comptait des milliers de membres à New York, à Vancouver et à Los Angeles. Allison Mack était une membre éminente du groupe au moment où elle tournait dans la série télévisée Smallville à Vancouver et ses environs.

Selon des documents déposés devant le tribunal de New York le mois dernier, Allison Mack était « engagée dans des négociations avec le procureur en vue d'une éventuelle résolution de son dossier avant le procès ».

D’autres plaidoyers de culpabilité

Dans des dépositions antérieures, Allison Mack a admis appartenir au sous-groupe DOS, mais elle affirme, dans ces documents judiciaires, qu'elle n'a jamais reçu d'argent pour sa participation au groupe et qu'elle n'a « jamais demandé à personne d’avoir des relations sexuelles avec quiconque et [ignorait] que les prétendus actes sexuels étaient commis ».

Avec Keith Raniere, l'héritière de l’ancienne distillerie montréalaise Seagram, Clare Bronfman, fait toujours face à des accusations de racket liées à l'exploitation de la prétendue secte NXIVM.

Clare Bronfman est également accusée de complot en vue de commettre un vol d'identité, d'encouragement et d'incitation à l'entrée illégale aux États-Unis et de blanchiment d'argent. Elle a plaidé non coupable et a été libérée, en juillet dernier, grâce à une caution de 100 millions de dollars.

Dans une déclaration publiée sur son site web en décembre 2017, Clare Bronfman a déclaré : « De nombreuses accusations diffamatoires ont été proférées à mon endroit et je les prends au sérieux. Déterminer la vérité est extrêmement important pour moi, et je peux affirmer sans équivoque que ni NXIVM ni Keith n'ont violenté ou contraint qui que ce soit. »

Allison Mack est la troisième personne à avoir plaidé coupable dans cette affaire. L’ancienne dirigeante de NXIVM, Nancy Salzman, et sa fille, Lauren, ont, toutes deux, déjà déposé un plaidoyer de culpabilité.

Pour sa part, Keith Raniere, en prison depuis 2018, a plaidé non coupable aux accusations portées contre lui.

Avec des informations de l'Associated Press et de CBC

Avec les informations de CBC

Crimes et délits

Justice et faits divers