•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une pelle amphibie casse la glace sur la Beaurivage à Lévis

Une pelle mécanique flottante verte brise la glace dans la rivière.

La pelle amphibie est en action sur la rivière Beaurivage.

Photo : Radio-Canada / Marc-Antoine Lavoie

Jean-François Nadeau

Une pelle amphibie est à l'oeuvre depuis lundi matin pour casser le couvert de glace sur la rivière Beaurivage. La Ville de Lévis effectue ces travaux de façon préventive, dans le but d'éviter des inondations.

La pelle amphibie se trouve dans le secteur situé entre le centre-ville de Saint-Étienne et l'endroit où la rivière Beaurivage se jette dans la rivière Chaudière.

« Annuellement, on a toujours des débordements dans ce secteur-là. C'est là où le niveau du sol, près de la rivière, est le plus bas. Rapidement, avec l'augmentation des glaces, la création d'embâcles, on se retrouve avec des niveaux d'eau qui haussent et qui créent un débordement de la rivière », explique le directeur adjoint du Service des incendies de Lévis, Richard Amnotte.

La quantité de glace qui s'est formée sur la rivière Beaurivage pourrait également causer des dommages au pont de la route 171.

« Les hauts niveaux de l'eau de la rivière avec l'épaisseur de glace, qui est quand même assez imposante cette année, présentent un risque au niveau de la résistance de la structure du pont. En travaux préventifs, plus rapidement on casse les glaces pour qu'elles puissent passer librement sous le pont, plus on réduit les risques de l'endommager », souligne Richard Amnotte.

Les travaux devraient durer entre 12 et 20 heures. Les chutes de neige attendues dans la région n'affecteront pas les opérations de la pelle amphibie.

Conditions météorologiques

Environnement