•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les Titans de Limoilou en Chine pour la promotion du hockey féminin

Les Titans de Limoilou pendant leur partie contre les Cougars de Champlain-Lennoxville

Les Titans de Limoilou l'ont emporté 7-2 contre les Cougars de Champlain-Lennoxville, samedi soir, à l'Arpidrome de Charlesbourg.

Photo : Radio-Canada / Guillaume Croteau-Langevin

Guillaume Piedboeuf

Les Titans de Limoilou sont encore à deux victoires d'un 7e titre provincial en 8 ans, mais déjà l'équipe récolte le fruit de ses succès. Les hockeyeuses du Cégep Limoilou s'envoleront pour Pékin à l'invitation du gouvernement chinois, fin mai, pour faire la promotion du hockey féminin.

Wow, ça a été toute une surprise, lance Pascal Dufresne lorsqu’on lui demande comment sa formation s’est méritée un voyage toutes dépenses payées en Chine.

Il faut d’abord savoir que le Cégep Limoilou fait partie du réseau de l’Institut Confucius. Les établissements scolaires publics qui en sont membres, en partenariat avec l’Université normale de Pékin, s’engagent à faire la promotion de la culture et la langue chinoise.

Lors d’une réunion canadienne, en décembre, le gouvernement chinois a lancé un appel concernant la promotion du hockey féminin.

Jeux de Pékin

La Chine reçoit les Olympiques en 2022 et ils ont ciblé quelques sports qui peuvent se démarquer pour les faires connaître aux gens, explique Dufresne. On a levé notre main en disant qu’on avait une équipe de hockey qui performait bien et qui pourrait aider à la promotion et au développement du hockey là-bas.

Quelques mois plus tard, le voyage était ficelé. Le 25 mai, les joueuses des Titans s’envoleront pour un peu plus d’une semaine à Pékin et Shenzhen. Outre les billets d’avion, toutes les dépenses sont assumées par le gouvernement chinois.

On s’en va un peu dans l’inconnu. Au moment où on se parle, on ne sait pas beaucoup de choses à part les dates d’arrivée et de départ, avoue toutefois l’entraîneur-chef.

L’entraîneur des Titans du Cégep de Limoilou, Pascal Dufresne. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L’entraîneur des Titans du Cégep de Limoilou, Pascal Dufresne.

Photo : Radio-Canada / Alice Chiche

Un 7e titre en 8 ans à remporter

Évidemment, les Titans n’ont pas beaucoup de temps pour penser à l’Asie, ces jours-ci. Forte d’une victoire de 7-2, samedi soir, à l’Arpidrome de Charlesbourg, l’équipe a pris les commandes de la série 3 de 5 les opposant aux Cougars de Champlain-Lennoxville, en finale du circuit provincial collégial.

Ça a été une super performance des filles. Une domination totale et on est vraiment content. Mais c’est la première année que la série finale est un 3 de 5 et il ne faut pas regarder trop loin. Allez battre Lennoxville chez eux, vendredi soir, ça va être un autre défi.

Les Titans n'ont pas perdu une seule partie éliminatoire depuis 2016, une séquence de 23 victoires consécutives, mais les Cougars les ont chauffés au classement général cette saison, terminant deux points seulement derrière les Limouloises.

C’est toujours plaisant de jouer contre elles, mais il y a tout le temps un petit stress additionnel parce qu’on sait qu’elles sont capables de bien performer contre nous, explique la capitaine Gabrielle David, championne marqueuse et joueuse par excellence du circuit collégial, cette saison.

Un homme marche devant un signe de Pékin 2022.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Un homme marche devant un signe de Pékin 2022.

Photo : Getty Images / Kevin Frayer

L'expérience d'une vie

En quête d’un troisième titre provincial en trois saisons dans l’uniforme des Titans, l'attaquante rejoindra plusieurs de ses ex-coéquipières à l’Université Clarkson, dans la NCAA, l’automne prochain. Difficile de faire mieux qu’un voyage en Chine pour mettre un point d’exclamation à sa carrière collégiale.

On a pleuré de joie un peu quand on a appris la nouvelle. Ça va être une des belles expériences de nos vies. Je n’irai probablement jamais en Chine à part pour le hockey. J’ai vraiment hâte, avoue-t-elle.

Des fois, on part une fin de semaine en tournoi, mais là c’est la première fois qu’on prend l’avion et qu’on part sur un autre continent, ajoute Pascal Dufresne. On va tous en ressortir grandis sur le plan humain et si, en plus, on gagne le championnat provincial, ça va vraiment être une année de rêve. Toute leur vie les joueuses vont parler de cette saison-là.

Québec

Hockey féminin