•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Assemblée communautaire fransaskoise en pleine transition

Denis Simard, qui porte une chemise mauve et des lunettes prend la parole devant une douzaine de personnes réunies autourd 'une table.

Denis Simard, président de l'ACF, prend la parole lors de la rencontre de l'Assemblée des députés communautaires, qui s'est tenue le 6 avril 2019 à Regina.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Radio-Canada

Plusieurs changements ont été adoptés lors de la réunion de l'Assemblée des députés communautaires (ADC), qui a eu lieu samedi 6 avril à Regina.

Parmi ces modifications, on note un nouvel organigramme proposé par le directeur de l’Assemblée communautaire fransaskoise (ACF), Ronald Labreque.

Des postes ont été abolis au cours des derniers mois afin de réduire les dépenses de l’organisme. Cependant, la masse salariale est demeurée sensiblement la même, selon la mise à jour du budget 2018-2019, qui a été présentée à l’Assemblée.

La députée de Prince Albert, Josée Bourgoin, a posé des questions sur ce point et un huis clos a alors été demandé.

Dans le nouvel organigramme, Marc Masson, anciennement directeur des communications, devient analyste politique. Ses nouvelles tâches comprennent non seulement la rédaction des positions de l’ACF pour les dossiers touchant la communauté, mais aussi la représentation auprès des différents paliers gouvernementaux.

On voulait vraiment lancer le message que l'ACF va faire du positionnement politique, elle va représenter la communauté au niveau politique, elle va faire beaucoup plus de démarches [...] auprès des politiciens et impliquer aussi les élus dans ce processus-là. C'est un petit virage pour accentuer l'effort politique que l'association veut faire.

Marc Masson, analyste politique à l'ACF

Le but de ces changements est de rapprocher l’ACF de sa mission première qui est de représenter la communauté fransaskoise.

Un homme prête serment pour devenir membre de l'Assemblée des députés communautaires de L'Assemblée communautaire fransaskoise devant une douzaine de personnes réunies autour d'une table dans une salle de conférences.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Cérémonie d'assermentation du nouveau député communautaire de Battleford, Adama Sangara, en compagnie de Ronald Labrecque, directeur de l'ACF, le 6 avril 2019 à Regina.

Photo : Radio-Canada / Pascale Langlois

Dans cette perspective, l’ACF évalue également la possibilité de créer un organisme séparé qui assurerait les services liés à l'immigration. À ce sujet, l’ACF a entamé des discussions, entre autres, avec le Conseil économique et coopératif de la Saskatchewan pour déterminer les différentes possibilités envisageables.

Selon le président de l’ACF, Denis Simard, cette mission autour de l’immigration éloigne l’organisme de sa mission originelle.

Avec les tâches relatives à l’accueil des immigrants qui s’accroissent, il s’agit désormais « d'être au service du client et plus vraiment [de] faire de la représentation politique, toutes les autres choses qu'on est supposés faire fondamentalement comme organisme », ajoute Denis Simard.

Sur la question de l'immigration, ça prend de plus en plus de place dans la communauté, beaucoup de poids dans l'organisme de l'ACF. Donc c'est une des questions qui est posée, peut-être que si c'est une entité à part, qui peut quand même être redevable à l'ACF et la communauté fransaskoise, est-ce que ça nous permettrait d'alléger le fardeau qu'on met sur notre administration?

Denis Simard, président de l'ACF

En ce qui a trait aux statuts et règlements, le comité de gouvernance de l’ACF compte proposer de prochains changements lors de l’Assemblée générale annuelle qui aura lieu au mois de juin.

Le comité poursuivra aussi ses travaux et d’autres changements pourraient encore être proposés pendant la prochaine année.

Avec des informations de Pascale Langlois

Saskatchewan

Associations francophones