•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La police d'Ottawa veut éduquer les citoyens par rapport au système judiciaire

Un homme donnant une présentation et tenant un livre de droit.

Mark Moors est procureur de la Couronne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Le Service de police d'Ottawa a organisé samedi une journée d'information pour aider la population à démystifier le processus judiciaire et mieux expliquer le déroulement des procès.

La séance d'information publique, organisée par sa division des relations interraciales, avait lieu à l'hôtel de ville d'Ottawa.

L’éducation est la clé, affirme Mark Moors, un procureur de la Couronne qui était responsable de mener l’atelier.

Plus il y a de gens qui peuvent comprendre le processus judiciaire, mieux c’est pour tout le monde.

Mark Moors, un procureur de la Couronne

Cet événement à saveur pédagogique survient à un moment assez délicat pour la police d'Ottawa. L’un de ses policiers, Daniel Montsion, est devant les tribunaux pour répondre à des accusations d'homicide involontaire dans l'affaire Abdirahman Abdi.

La police d’Ottawa précise que l'atelier n'a rien à voir avec le procès Montsion et qu’il était prévu avant la tenue du procès. Les policiers espèrent tout de même que la rencontre puisse aider certaines personnes à comprendre davantage comment le procès se déroule.

La communauté peut avoir des questions sur la terminologie ou sur l'admission de preuves, affirme Lila Shilbey, agente pour la diversité et les relations interraciales. On peut parler de ces questions, sans évoquer spécifiquement le procès.

Une femme avec un chandail de la police d'Ottawa en entrevue.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Lila Shilbey est agente pour la diversité et les relations interraciales au Service de police d'Ottawa.

Photo : Radio-Canada

Ketcia Peters, qui a assisté à plusieurs audiences du procès Montsion, croit que ce genre d'échanges sont nécessaires. Selon elle, plusieurs citoyens suivent ce procès et se posent beaucoup de questions.

C'est important que la communauté soit informée, et c'est une suggestion qu'on a souvent donnée au Service de police d'Ottawa, d'avoir des séances d'informations pour aider à démystifier le système judiciaire pour que la communauté puisse comprendre les résultats d'un procès, a jugé la directrice générale de Nord sud développement racines et cultures Canada.

De leur côté, certains participants auraient souhaité qu'on aborde davantage certaines des questions litigieuses comme le profilage racial dans le système judiciaire.

J’espérais qu'ils parlent plus de diversité aujourd’hui, affirme Awe Margwe, un nouvel arrivant qui voulait apprendre comment fonctionne le système judiciaire canadien. Le travail des policiers et du système judiciaire est de montrer que les gens peuvent leur faire confiance.

Avec les informations de Yasmine Mehdi

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !