•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Élections à l'Île-du-Prince-Édouard : priorité donnée à la santé mentale en milieu rural

Un édifice d'un étage avec une façade en brique, et une affiche en anglais indiquant qu'il s'agit d'une coopérative de santé.

La Coopérative médicale de Tignish, à l'Île-du-Prince-Édouard.

Photo : Radio-Canada / François Pierre Dufault

François Pierre Dufault

Le gouvernement libéral sortant à l'Île-du-Prince-Édouard s'engage, s'il est réélu, à améliorer l'accès aux services de santé mentale dans l'ouest de la province. Vendredi, le chef libéral Wade MacLauchlan a promis d'ouvrir une clinique de santé mentale sans rendez-vous à Tignish.

La clinique serait aménagée à même la Coopérative médicale de Tignish, qui regroupe déjà plusieurs services de santé communautaires.

Des cliniques de santé mentale sans rendez-vous existent ailleurs dans la province. Elles réunissent les services de psychiatres, de psychologues et d'infirmières spécialisées, notamment.

Wade MacLauchlan assure qu'un gouvernement libéral serait en mesure de recruter le personnel nécessaire afin de créer une nouvelle clinique de santé mentale dans l'ouest de la province, et ce, en dépit des pénuries de spécialistes que connaît cette région. La Coopérative médicale de Tignish est un bon pôle d'attraction, dit-il.

Si nous avons une équipe interprofessionnelle et collaborative, [ça ouvre la porte] à toutes sortes de possibilités de croissance et d'expansion.

Wade MacLauchlan, chef du Parti libéral de l'Île-du-Prince-Édouard

S'ils sont réélus pour un autre mandat le 23 avril, les libéraux promettent de consacrer 50 millions de dollars au recrutement et à la rétention de médecins, en particulier dans les régions rurales.

Le premier ministre sortant rappelle aussi que le budget fédéral, déposé une semaine avant le déclenchement des élections à l'Île-du-Prince-Édouard, contient une enveloppe de 50,8 millions de dollars sur cinq ans visant à soutenir un projet de logements de sécurité publique.

Cette initiative doit venir en aide principalement aux personnes présentant des besoins sociaux et sanitaires complexes, comme un trouble de santé mentale ou une dépendance.

Le maire de Tignish, Allan McInnis, dit qu'il est important pour les résidents de sa communauté d'avoir accès à des services de santé mentale près de chez eux. Ce sont des services que notre communauté tente d'obtenir depuis des années, explique-t-il en entrevue à Radio-Canada.

L'accès aux services de santé mentale est un enjeu électoral à l'Île-du-Prince-Édouard.

Les progressistes-conservateurs de Dennis King promettent de construire sans délai un nouvel hôpital psychiatrique à Charlottetown, afin de remplacer l'hôpital Hillsborough. Les libéraux promettent aussi un nouvel hôpital, mais pas avant 2025.

Le Parti vert de Peter Bevan-Baker s'engage, quant à lui, à créer des centres de soins collaboratifs dans les hôpitaux ruraux qui regrouperaient plusieurs services de santé au même endroit. La formation dit aussi vouloir recruter davantage de médecins, notamment des psychiatres.

Île-du-Prince-Édouard

Élections provinciales