•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Den of Thieves, le mystérieux spectacle d’Hubert Lenoir et Yes Mccan

Les deux artistes fixent la caméra et se tiennent devant un fond gris.

Hubert Lenoir et Yes Mccan

Photo : Facebook / Den of Thieves - Francos de Montréal

Justine de l'Église

De quoi aura donc l'air la collaboration entre l'indomptable rockeur androgyne Hubert Lenoir et le rappeur (et maintenant acteur) Yes Mccan? Les artistes ne veulent pas en souffler mot pour l'instant, mais ils s'amusent à disséminer quelques pistes sur le web.

Joint mardi par Radio-Canada, le gérant de Jean-François Ruel, alias Yes Mccan, a expliqué que les deux musiciens préféraient ne pas accorder d’entrevues pour l’instant et se concentrer sur leur musique.

Toutefois, ils ont bel et bien un projet musical commun en cours. À la fin du mois d’août dernier, Yes Mccan annonçait à la radio de Radio-Canada qu’Hubert Lenoir et lui étaient sur le point d’entrer en studio.

Par la suite, quelques publications sur Instagram et des stories sont venues titiller la curiosité.

« La main de qui? », demandait alors Hubert dans cette publication du 5 octobre dernier.

Cette photo du 5 novembre était titrée « haute-fashion-les-égouts ».

Den of Thieves

Mardi, les Francos ont dévoilé un tout nouveau spectacle : Den of Thieves, présenté en trois soirs au mois de juin prochain aux Foufounes électriques. Les deux artistes n’ont laissé que de petits indices au sujet de cette production.

Sur Facebook, on dit que l’événement d’Hubert Lenoir, de Yes Mccan « et associés » comportera de l’art performance, du théâtre, des mosh pits et du sang.

Sur le site web des Francos, on peut lire « Hubert Lenoir (French Canadian Nightmare) et Yes Mccan (Dead Obies) se sont évadés de Haute-Fashion-les-Égoûts où ils servaient comme bêtes de cirque pour décharger leur colère 3 soirs durant aux mythiques Foufounes Électriques. Punk Rock, 808’s et maquillage. »

L’image, comique, est celle d’un menu d’ordinateur contenant le dossier « world takeover » (conquête du monde), dans lequel il y a les dossiers « den of thieves » (repaire de voleurs) et « not porn » (pas de la pornographie).

Sur les réseaux sociaux, les artistes s’amusent à laisser des pistes plus ou moins claires.

Sur le compte Instagram fraîchement créé de Den of Thieves, on ne retrouve que deux photos des artistes, un peu dans le style d’une photo d’identification judiciaire. La photo de profil du compte est celle d’une capsule Tide PODS, ce qu’on devine être une allusion au défi que se lançaient l’an dernier les jeunes Américains, qui ont croqué cette capsule de lessive toxique. Et dans la biographie Instagram, on met en lien un site web de pornographie.

Que peut-on en conclure? Pour l’instant peu de choses, à part que les artistes ne se prennent pas trop au sérieux en se laissant aller à la rigolade, et qu’ils semblent avoir décidé de créer librement.

Punk rock, 808… et Kanye?

Hubert Lenoir et Yes Mccan proposent des univers musicaux complètement différents, ce qui rend leur collaboration encore plus mystérieuse. La description de l’événement promet déjà un son éclaté, entre le punk rock et la musique électronique. Or, si on veut avoir un repère musical concret, on peut souligner que de telles sonorités ne sont pas sans rappeler l’œuvre de Kanye West, qu’Hubert Lenoir et Yes Mccan ont déjà dit admirer.

On mentionne la 808, ce qui réfère sans doute la Roland TR-808, une boîte à rythmes (drum machine) culte développée dans les années 1980, dont l’utilisation a été popularisée par la suite dans le hip-hop et l'électro.

Kanye West s'est d'ailleurs servi exclusivement de cet instrument pour composer les rythmes de 808s and Heartbreak (2008), un album réputé pour avoir changé le visage de la musique pop. Le magazine Rolling Stone a noté que « son influence n’avait jamais cessé de se réverbérer » sur la musique pop et hip-hop.

C'est avec cet album que le rappeur de Chicago a commencé à se servir abondamment de l’Auto-Tune comme d'un instrument de musique, une technique popularisée par lui et son confrère T-Pain au début du millénaire. Or, les plus récentes pièces de Yes Mccan assument clairement une utilisation semblable du logiciel.

Kanye West, qu’on connaît pour son rap, n’est pas étranger non plus aux sonorités plus punk; rappelons simplement Yeezus. Même Jack White des White Stripes avait jugé en entrevue avec le Guardian que la tournée pour promouvoir l'album Yeezus avait donné lieu au spectacle « le plus punk, le plus “dans ta face” » qu’il n’avait jamais vu.

S’est-on ici inspiré du style du célèbre Mr. West?

Rappelons aussi que, l’an dernier, Hubert Lenoir a lancé un appel à Kanye West, lui demandant de composer de la musique ensemble.

J'ai pas vu kanye west mais j'ai vu yessssssss, a écrit Hubert Lenoir en septembre dernier sur Instagram.

En entrevue avec Radio-Canada, en février 2019, il avait reconnu sans détour l’influence de l’œuvre de Kanye West. Si tu n'es pas d’accord avec le fait que c’est un des musiciens les plus influents des 25 dernières années, tu es de mauvaise foi, avait-il lancé.

Influence ou pas, il reste qu’il y a fort à parier que Den of Thieves, présenté pour trois soirs seulement les 14, 15 et 16 juin, sera un spectacle unique en son genre.

Musique

Arts