•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Investissement important à la coopérative Citadelle de Plessisville

L'usine de la coopérative Citadelle, à Plessisville

L'usine de la coopérative Citadelle, à Plessisville

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La coopérative de producteurs de sirop d'érable Citadelle injecte près de 5 millions de dollars pour moderniser ses usines de transformation de sirop d'érable et de canneberges de Plessisville et d'Aston-Joncton.

La province a consenti, pour sa part, à fournir 2,5 millions de dollars au projet.

Avec la politique bioalimentaire adoptée l'an passé, on parle d'augmenter les exportations, on parle de produits québécois. Donc, si on a à cocher des cases, bien, elles sont toutes remplies avec un projet comme celui-là, soutient le ministre de l'Agriculture, André Lamontagne.

L’entreprise souhaite élargir son marché à l’international, notamment dans le secteur de la canneberge. La coopérative exporte déjà dans 47 pays, et compte la multinationale Coca-Cola parmi ses clients, qui utilise le jus de canneberge pour ses produits Minute Maid.

Il y a beaucoup de branches dans l’ensemble des boissons. C’est un produit qui est vendu sur les tablettes américaines. Nous, on le vend en citerne 100 % pur. On vend cela à Coca-Cola, qui fait sa boisson avec cela, explique le directeur général Martin Plante.

La production de canneberges au Québec est en plein effervescence. Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le Québec est l’un des principaux producteurs de canneberges dans le monde.

Photo : Radio-Canada / Carl Boivin

Il y a quelques semaines, Citadelle avait mentionné que son objectif, d'ici cinq ans, était de multiplier par cinq ses exportations de sirop d’érable vers la Chine, mais qu'elle resterait prudente devant les incertitudes causées par le conflit sino-canadien. La coopérative, qui vend aussi du miel et des canneberges aux Chinois, avait affirmé qu'il lui faudrait peut-être changer sa stratégie d'expansion.

La modernisation des usines permettra la création de 13 nouveaux emplois, principalement à Aston-Jonction. La nouvelle est très bien accueillie par les élus, qui font des pieds et des mains pour maintenir la vitalité de la communauté. Le maire Marc-André Gosselin souligne d'ailleurs que pour une communauté de 500 résidents, ces 13 emplois peuvent faire un gros changement.

Estrie

Alimentation