•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Archives
  • Le dernier tour de chant de Jacques Brel

    Sur une scène, Jacques Brel donne une performance s'accompagnant de sa guitare, un micro sur pied devant lui.

    Le chanteur belge Jacques Brel a fait une tournée d'adieu au Québec en 1967.

    Photo : Radio-Canada / André Le Coz

    Radio-Canada

    Le 8 avril 1929 marque l'anniversaire de naissance d'une figure emblématique de la chanson francophone : Jacques Brel. Saviez-vous que le chanteur belge avait quitté la scène en 1967, soit dix ans avant d'être emporté par un cancer? Retrouvez-le dans nos archives au moment de sa tournée d'adieu au Québec.

    Jacques Brel visitera le Québec à plusieurs reprises au cours de sa carrière.

    Il est d’abord accueilli en 1958 par Félix Leclerc, puis il revient se produire au théâtre de la Comédie canadienne (devenue le TNM) pratiquement tous les ans entre 1961 et 1966.

    En 1966, Jacques Brel prend la décision d’arrêter la scène. Sa dernière tournée s’amorce en octobre à l’Olympia. Son récital est un événement sans précédent auquel assiste le Tout-Paris.

    Il traverse une fois de plus l’Atlantique pour faire ses adieux au Canada. Sa tournée s’arrête plusieurs soirs à la Comédie canadienne à Montréal, mais aussi à Québec, Ottawa et Chicoutimi.

    Reportage de CKRS-TV de Jonquière, 17 avril 1967

    Cette archive de CKRS-TV témoigne du passage du chanteur belge à Chicoutimi le 17 avril 1967. Il s’agit du tout dernier spectacle de la tournée d’adieu de Jacques Brel au Québec.

    La journaliste de la station de télévision jonquiéroise l’aborde en coulisses juste avant son tour de chant.

    « On va tout perdre du Jacques Brel sur scène », se désole-t-elle.

    Le chanteur la rassure en soutenant qu’il continuera d’écrire des chansons et de faire des enregistrements.

    Sur le processus d’écriture, Jacques Brel confie écrire lentement. « Chaque chanson est un autre problème », exprime-t-il.

    Et puisque les circonstances s’y prêtent, la journaliste lui demande de nommer les quatre chansons qu’il préfère dans son répertoire.

    Quand on n’a que l’amour, Ne me quitte pas et La valse à mille temps n’y figurent pas.

    Encore plus de nos archives

    Archives

    Arts