•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

SNC-Lavalin vend une partie de ses actions de l'autoroute 407

Un bouchon de circulation

Un bouchon de circulation

Photo : iStock

Radio-Canada

SNC-Lavalin empochera 3,25 milliards de dollars grâce à la vente d'une partie de sa participation dans une autoroute ontarienne à péage, une somme qui servira notamment à rembourser une portion d'un prêt contracté auprès de la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ).

La firme d'ingénierie devra toutefois continuer à respecter une condition l'obligeant à maintenir son siège social au Québec.

En vertu de la transaction annoncée vendredi, le Régime de retraite des employés municipaux de l'Ontario (OMERS) fera l'acquisition, auprès de SNC-Lavalin, d'une participation de 10,01 % dans l'autoroute 407. La participation de SNC-Lavalin dans l'autoroute, jusqu'à la clôture de cette transaction, s'élève à 16,77 %.

La société envisageait depuis plus de six mois une vente partielle de sa participation afin de rembourser son emprunt de 1,5 milliard de dollars contracté à la CDPQ pour l'aider à acquérir la firme londonienne WS Atkins en 2017.

Cette entente obligeait SNC-Lavalin – aux prises avec des difficultés financières en plus d'être mêlée à une tempête politique qui ébranle le gouvernement Trudeau – à conserver son siège social à Montréal jusqu'en 2024, soit pendant la durée du prêt.

La transaction annoncée vendredi ne vient pas modifier cette condition, mais permet à SNC-Lavalin d'obtenir un taux d'intérêt moins élevé sur la tranche restante de 400 millions de dollars à rembourser à la Caisse.

SNC-Lavalin a déjà remis 500 millions de dollars au gestionnaire québécois de régimes de retraite et lui versera 600 millions de dollars de plus grâce à l'entente intervenue avec OMERS.

Cette transaction nous permet de tirer profit de la cristallisation d'une partie de cette valeur, tout en conservant une participation dans un bien d'infrastructure canadien réussi, a souligné le président et chef de la direction de la firme, Neil Bruce, par voie de communiqué.

En réduisant sa participation dans l'autoroute 407, SNC-Lavalin rééquilibre automatiquement son bilan financier, a affirmé l'analyste Yuri Lynk, de Cannacord Genuity.

À la clôture de la transaction, d'ici environ deux mois, OMERS versera 3 milliards de dollars à l'entreprise québécoise et allongera 250 millions de dollars de plus au cours de la prochaine décennie, si certaines cibles de performance sont atteintes.

Vendredi avant-midi, à la Bourse de Toronto, l'action de SNC-Lavalin se négociait à 33,68 $, en recul de 80 cents, ou 2,32 %.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Économie