•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les problèmes de Nemaska ont un impact sur le Collège Shawinigan

Le projet Whabouchi de Nemaska Lithium

Les dirigeants de Nemaska Lithium croisent les doigts pour être capables de recruter les quelque 300 employés nécessaires à la future exploitation de leur mine Whabouchi.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Collège Shawinigan a décidé de reporter d'une session sa prochaine cohorte d'Attestation d'études collégiales (AEC) en Opération et contrôle de procédés chimiques, en raison des problèmes de financement de la compagnie Nemaska Lithium.

L’entreprise manque de financement pour compléter son projet de mine de lithium à 300 kilomètres au nord de Chibougamau. Elle a suspendu la construction de son usine d'électrochimie à Shawinigan.

Le programme du Collège Shawinigan a été conçu sur mesure pour les besoins de l'entreprise. La direction a donc décidé de reporter le début de la prochaine cohorte à l’hiver 2020, au lieu de l’automne.

Le Collège veut éviter de former trop de techniciens et qu’ils ne trouvent pas d’emploi.

Notre rôle est de fournir une main-d’oeuvre qualifiée à la région en adéquation avec les besoins.

Jean-François Léveillé, directeur adjoint des études au Collège Shawinigan

Il pourrait y avoir un autre report si la situation de l’entreprise ne s’améliore pas. Le directeur adjoint des études au Collège Shawinigan, Jean-François Léveillé, soutient que le tout sera réévalué en temps et lieu.

Une première cohorte du programme Opération et contrôle de procédés chimiques est sur le point de terminer sa formation. Le Collège assure que les finissants seront placés dans des entreprises de la région.

Nemaska a besoin de 375 millions de dollars pour compléter son projet de mine Wabouchi. Son action a perdu 85 % de sa valeur depuis le début 2018.

Le président de Gestion de portefeuille stratégique Medici, Carl Simard, affirme que toute cette aventure est risquée au plan financier pour Nemaska.

Ils misent sur un processus de transformation dont l’usine est en construction et ce processus est complètement nouveau, il n’a jamais été éprouvé ailleurs, alors les risques sont très importants, dit-il.

Le coût du projet de Nemaska Lithium dans le nord du Québec devait s’élever à 1,1 milliard de dollars. Il frôle maintenant 1,5 milliard de dollars.

Québec a injecté 130 millions de dollars dans Nemaska Lithium, par l’entremise du fonds Capital Mines, Hydrocarbures et Ressources Québec.

Avec les informations de Catherine Bouchard

Mauricie et Centre du Québec

Formation professionnelle