•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des défenseurs de l'écosystème marin réclament l'arrêt de la pêche au hareng

Des dizaines de milliers de harengs morts ont été découverts sur des plages de la Nouvelle-Écosse.

Plusieurs défenseurs de l'environnement demandent l'arrêt de la pêche au hareng en Colombie-Britannique

Photo : Première Nation Heiltsuk/ICI Radio-Canada

Radio-Canada

Certaines Premières Nations et des défenseurs de l'environnement demandent l'arrêt de la pêche au hareng dans les eaux de la Colombie-Britannique pour protéger l'écosystème marin.

Les menaces de surpêches pourraient notamment menacer le saumon quinnat et les épaulards résidents du sud.

Le directeur général de l'organisme environnemental Pacific Wild, Ian McAllister, en a lancé l'appel cette année.

Ce n'est qu'une question de temps avant [qu'il n'y ait plus de poissons] et que les bateaux soient obligés d'attendre à quai.

Ian McAllister, directeur général de Pacific Wild

M. McAllister explique aussi que le hareng pourrait représenter un élément clé dans la reconstitution des saumons quinnats, mais aussi pour les épaulards résidents du sud qui sont affamés.

Cependant, le ministère Pêches et Océans Canada affirme que la population de hareng dans le détroit de Georgia est l’une des plus saines depuis 70 ans. C’est pour cette raison que la pêche à la rave du hareng a été approuvée cette année.

Le directeur de la gestion des ressources au ministère, Neil Davis, a également partagé ses préoccupations au sujet des espèces qui se nourrissent de hareng, par exemple les phoques, les otaries ou encore les saumons qui sont à leur tour des proies pour les épaulards.

C'est une préoccupation qui a été exprimée par un certain nombre de groupes. Ma réponse à cela est que notre travail dans la gestion des ressources est de nous assurer de les gérer de manière durable et de les conserver à long terme, dit-il.

La pêche commerciale des harengs sur la côte ouest de l'île de Vancouver, la côte centrale et au large de Haida Gwaii et de Prince Rupert n'a pas eu lieu cette année en raison de l'insuffisance des stocks.

Des prises de hareng dans la Péninsule acadienneAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Des prises de hareng dans la Péninsule acadienne

Photo : Nicolas Steinbach, Radio-Canada Acadie

Toutefois, le ministère a prévu une biomasse féconde dans le détroit de Georgia pour 2019 estimée à environ 138 000 tonnes. Il a fixé le total autorisé des captures aux entreprises de pêche commerciale à un peu moins de 29 000 tonnes.

Pêches et Océans a annoncé mercredi que la capture totale de harengs dans le détroit de Georgia à la pêche à la senne et au filet maillant est d'environ 15 800 tonnes.

Une pétition prend de l’ampleur

Une pétition a été lancée appelant à la fin de la pêche au hareng dans le détroit de Georgia. Pour le moment, 75 000 signatures ont été recueillies.

Le président de l'association Conservancy Hornby Island, Grant Scott, qui milite pour la préservation du hareng, affirme qu’il ne dissuadera pas son groupe de réclamer les changements nécessaires lors de la prochaine campagne électorale.

Nous allons rédiger un autre plan de gestion du hareng fondé sur un écosystème que nous espérons travailler avec des scientifiques pour le présenter au public l'année prochaine, lorsque Pêches et Océans publiera ses prévisions sur le hareng.

Grant Scott, président du Conservancy Hornby Island

La responsable du programme d'évaluation des stocks de hareng de la région du Pacifique pour Pêches et Océans Canada, Jaclyn Cleary, a déclaré qu'il existait des divergences d'opinions, même parmi les scientifiques, quant à l'occasion de pêcher des espèces fourragères, telles que le hareng.

Elle souligne qu’une grande partie du débat qu'elle a entendu cette année de la part des opposants à la pêche au hareng portait sur les liens entre le hareng et les populations de saumon en déclin.

Nous connaissons l'importance du hareng pour le saumon quinnat d'après des études alimentaires, dit Mme Cleary. Nous savons également que les harengs adultes ne sont pas présents toute l'année dans le détroit de Georgia. Si la science était aussi simple, il n'y aurait pas de débat. Ce n'est pas si simple. Nous ne voyons pas ces relations claires entre la biomasse de chinook et biomasse de hareng dans le détroit de Georgia.

Pour la présidente du conseil tribal Nuu-chah-nulth, Judith Sayers, il n’existe aucune pêche commerciale au hareng sur la côte ouest de l'île de Vancouver. Elle précise que ses groupes autochtones ont suggéré de maintenir la fermeture de l’activité pendant trois à cinq ans, afin de permettre aux stocks de se reconstituer.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Colombie-Britannique et Yukon

Environnement