•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une maquette sensorielle pour permettre aux aveugles de « voir » le stade olympique

Aurélia Fleury (Tactile Studio Canada), Michel Labrecque (Parc olympique de Montréal) et Isabelle Ducharme (Kéroul).
Tactile Studio Canada a conçu une maquette sensorielle du stade olympique de Montréal pour permettre aux personnes ayant une déficience visuelle de mieux comprendre les particularités architecturales de l'ouvrage. Photo: Radio-Canada / Brassard, Dominic
Dominic Brassard

C'est l'un des emblèmes de Montréal. Mais lorsqu'on est aveugle, le stade olympique de Montréal demeure une construction abstraite, difficile à comprendre. Grâce à une firme française spécialisée, une maquette sensorielle tactile du stade olympique permet maintenant aux non-voyants de mieux saisir les particularités architecturales de l'ouvrage.

« Comment décrire le stade, sa forme, la forme inclinée de la tour olympique, quand on ne l'a jamais vu? », demande Aurélia Fleury, directrice de Tactile Studio, la firme conceptrice de la maquette.

Trois dimensions, inscriptions en braille et couleurs vives : Tactile Studio utilise différents procédés pour rendre la maquette accessible aux visiteurs non voyants.

Braille et textures ornent la maquette en trois dimensions du stade olympique de Montréal. La maquette sensorielle tactile du stade olympique de Montréal permettra aux personnes aveugles de mieux comprendre l'architecture. Photo : Radio-Canada / Brassard, Dominic

Aurélia Fleury explique que l'entreprise répond à un réel besoin : « On permet en fait aux personnes de toucher, de se créer une image mentale, qui va leur permettre ensuite d'échanger avec un ami. »

Une première

L'idée de concevoir une maquette sensorielle de cet emblème montréalais a d'abord été encouragée par l'organisme Kéroul. La présidente du conseil d'administration, Isabelle Ducharme, explique avoir accueilli à Montréal, il y a quelques années, un groupe de touristes belges. Mais l'une des membres de la délégation était non voyante, ce qui représentait un défi.

« Quand on est arrivés devant le stade olympique, le décrire à une personne non voyante, c'est pas évident », raconte Isabelle Ducharme. C'est à ce moment que l'organisme a eu l'idée de proposer un projet de maquette adaptée aux personnes vivant avec une déficience visuelle à la direction du stade olympique.

Le président du Parc olympique, Michel Labrecque, n'a pas hésité à participer au projet. Selon lui, la province aurait tout intérêt à déployer de telles maquettes tactiles pour permettre aux personnes aveugles de pratiquer, elles aussi, une forme de tourisme : « J'invite tous les propriétaires ou gestionnaires de lieux publics iconiques à faire de même. »

Pour Nathalie Chartrand, qui a perdu la vue en 1987, « les monuments différents » ou « ce qui est beau dans l'architecture » méritent leur maquette.

Une personne aveugle touche la maquette tactile du stade olympique de Montréal pour mieux saisir les particularités architecturales.La maquette sensorielle tactile du stade olympique de Montréal à l'essai. Photo : Radio-Canada

Trois dimensions, c'est bien mieux qu'une description verbale. Parce que tu ne peux pas imaginer exactement comme vous le verbalisez. La grosseur, la distance entre le point A et le point B, que tu penses plus petit ou plus grand, puis que finalement, quand tu touches à la maquette, c'est là que tu te rends compte que ce n'est pas exactement ce que tu penses dans ta tête!

Nathalie Chartrand

Le stade olympique de Montréal est ainsi la première maquette sensorielle du genre au Québec. Coût de l'outil : 30 000 $.

Un reportage complet sur cette maquette sensorielle tactile du stade olympique sera diffusé à l'émission Le 15-18 , vendredi, sur ICI Radio-Canada Première.

Société