•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un encanteur qui ne paie pas ses clients

Claudine Malette Photo: Radio-Canada
Annie Hudon-Friceau

Des citoyens ont fait confiance à un encanteur de l'Outaouais, vedette de l'émission de télévision Les encanteurs, pour vendre leurs biens. Malgré des promesses et un contrat signé en bonne et due forme, de nombreux clients ne voient pas toute la couleur de leur argent.

Le père de Claudine Malette meurt subitement le 18 août dernier. Rapidement, la maison familiale est mise en vente. Le garage est plein à craquer d’outils, de bricoles et de souvenirs. Tout doit partir.

« Depuis le décès de papa, tout s'est fait bien bien vite, raconte Claudine Malette. En quatre mois, il y a eu bien des changements dans notre vie. »

Claudine Malette fait alors appel à un encanteur, François Giroux, d’Encan Atomic, pour liquider les biens de son père. La vente aux enchères a lieu le 13 octobre.

« Quelques jours avant l’encan, son équipe s'est déplacée en vue d’installer une tente au cas où il y aurait de la pluie, parce qu’on était en octobre, se rappelle Mme Malette. Moi, je trouvais ça bien; je me disais : il est organisé, le petit monsieur. »

Je n’avais encore aucun doute que ça pourrait tourner mal.

Claudine Malette

En quelques heures, tout s’envole.

L’encanteur vend pour 11 500 $ et doit remettre 8700 $ à la famille Malette, selon les termes du contrat.

À la fin [de la journée], il me dit : inquiète-toi pas, tu vas être payée en 30 jours. Moi, c'était correct, je lui faisais confiance.

Claudine Malette

François Giroux fait équipe avec sa femme, Nadia Beauregard. Ils sont connus en Outaouais, notamment grâce à l'émission Les encanteurs, où l'on présente les coulisses des ventes aux enchères, depuis 2017, sur la chaîne Unis TV.

Un chèque sans provision

Presque un mois après l’encan, Claudine Malette reçoit enfin un chèque, mais il est sans provision.

Encan Atomic n’a pas respecté le délai de paiement de 30 jours prévu au contrat. Depuis, Claudine Malette court après l’argent de son père.

Claudine Malette«Je n’avais encore aucun doute que ça pourrait tourner mal», raconte Claudine Malette. Photo : Radio-Canada

Je me suis fait avoir dans ce dossier-là, puis je ne le digère pas.

Claudine Malette

Le reportage d’Annie Hudon-Friceau et Christine Campestre sera diffusé le 9 avril à La facture sur ICI TÉLÉ.

Un encanteur criblé de dettes

François Giroux est insolvable et criblé de dettes.

En 2014, il s’est placé sous la protection de la Loi sur la faillite et l’insolvabilité. Il doit 1200 $ chaque mois, répartis entre 21 créanciers, dans le cadre d’une proposition commerciale entérinée en 2014.

C'est sans compter que la même année, l’entreprise de François Giroux Déménagement maximum a déclaré faillite.

Or, le syndic de François Giroux vient d’émettre un avis de défaut de paiement. En clair, François Giroux ne paie pas ses créanciers, comme stipulé dans l’entente.

De nombreux autres contrats non respectés

Nous avons retrouvé six autres clients d’Encan Atomic qui n’ont pas été payés comme convenu.

C’est le cas de Thérèse et Jacques, qui ont aussi fait affaire avec François Giroux. Ils lui ont confié la vente de leurs outils, vestiges d’une vie de serrurier.

« Les jigsaws, les drills, des moteurs, nommez-les : toutes les sortes d'outils, je les avais tous, parce que j'aimais bricoler », soutient Jacques.

Je l'ai trouvé tellement sympathique. J'ai passé la journée avec les gars. Ils nous ont charmés, puis on est tombés dans le panneau.

Thérèse

Cela fait six mois qu’ils attendent l’argent de leur vente aux enchères, soit plus de 10 800 $.

« Il donnait 30 jours pour venir nous donner l'argent, affirme Thérèse. Puis, ça n’a pas eu lieu du tout. Pas un cent. »

Je pense à tout le stock que j'avais ici. Le coeur me fait mal.

Jacques

Des clients qui sont même passés à la télé

M. Giroux devant un camionL'encanteur François Giroux. Photo : Keepitinthefamilyproductions.com

Certains clients que nous avons retrouvés sont même passés à l’émission Les encanteurs.

Le producteur de l’émission, Claude Barnes, dit qu’il n’était pas au courant de la situation. Il nous a annoncé que François Giroux ne fera plus partie de l’émission.

Le diffuseur, quant à lui, va plus loin. Unis TV a décidé de carrément retirer la série.

Unis TV déplore la situation et prend très au sérieux les allégations. [...] L’émission sera retirée de l’antenne et aucune suite ne sera produite avec M. Giroux.

Cynthia Rhéaume, d'Unis TV

Payer ses clients pour éviter un reportage

François Giroux a refusé notre demande d’entrevue, mais nous déclare par écrit : « J’ai réalisé plus de 500 encans, et tous mes clients ont été remboursés, sauf quelques-uns. [...] Je n’ai fraudé personne et les clients concernés ont été ou ont commencé à être payés. »

Au téléphone, il propose de rembourser les clients pour éviter un reportage.

Si on réussit d’ici une semaine ou deux à payer tout le monde, est-ce que l’émission peut tomber à l’eau?

François Giroux, d'Encan Atomic

Des clients payés au compte-goutte

Claudine Malette a commencé à recevoir des paiements de la part de François Giroux, mais au compte-goutte. Près de six mois après la vente aux enchères, l'homme doit encore 3700 $ à la famille Malette.

Thérèse et Jacques, quant à eux, ont fini par recevoir 1000 $. Ils attendent toujours le reste, soit 9800 $.

Justice et faits divers