•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Lafrenière, plus jeune joueur le plus utile de la LHJMQ depuis Crosby

Alexis Lafrenière sourit en regardant vers la gauche, bâton à la main.

Alexis Lafrenière, de l'Océanic de Rimouski, est le joueur par excellence de la saison 2018-2019 dans la LHJMQ.

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Guillaume Piedboeuf

Alexis Lafrenière est le joueur par excellence de la saison 2018-2019 dans la LHJMQ. L'attaquant prodige de l'Océanic de Rimouski est devenu mercredi soir le plus jeune joueur à remporter pareil honneur depuis Sidney Crosby, en 2004.

« C’est un gros honneur, mais il y a toute une équipe derrière moi », a humblement reconnu Lafrenière, 17 ans, après avoir reçu le trophée Michel-Brière des mains de deux légendes du hockey, Mario Lemieux et Guy Lafleur.

Décrit comme un joueur d’exception depuis sa sélection au tout premier rang du repêchage 2017 de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), Lafrenière, 17 ans, a répondu aux immenses attentes des observateurs cette saison.

L'attaquant a mené l’Océanic au 5e rang du classement général en amassant 37 buts et 68 passes pour un total de 105 points en 61 matchs, cette saison, 25 de plus que lors de son année recrue. Mais c’est surtout son jeu défensif que le principal intéressé estime avoir amélioré.

« Je pense que je suis plus complet que l’an dernier. J’essaye de m’améliorer offensivement, mais aussi sans la rondelle », a-t-il expliqué en marge du Gala des rondelles d’or, mercredi soir, au Capitole de Québec.

Celui qui ne sera admissible au repêchage de la LNH qu’en 2020 est reparti du Gala avec deux trophées, étant également nommé personnalité de l’année de la LHJMQ.

Même chose pour son coéquipier de l’Océanic Charles-Édouard D’Astous, qui a mérité les titres de meilleur défenseur et de joueur humanitaire de l’année. Le vétéran de 20 ans a terminé sa quatrième et dernière saison à Rimouski avec 66 points et un différentiel de +34.

Jamais repêché dans la LNH, D’Astous n’a pas caché, mercredi soir, qu’il espère obtenir une chance dans le hockey professionnel l’année prochaine.

Les autres lauréats

Le manitou des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Pouliot, a quant à lui obtenu les titres d’entraîneur de l’année et de directeur général de l’année. Sous sa gouverne, les Huskies ont amassé 59 victoires cette saison, un record de la LHJMQ. L’équipe a également égalé une marque du hockey junior canadien avec 25 victoires consécutives.

Le défenseur Jordan Spence, des Wildcats de Moncton, a été nommé recrue de l’année alors que l’imposant attaquant des Mooseheads d’Halifax Raphaël Lavoie a reçu le titre de meilleur espoir professionnel.

Le gardien de but des Islanders de Charlottetown Matthew Welch est l’étudiant-athlète de l’année. Auteur de 111 points cette saison, un sommet dans la LHJMQ, Peter Abbandonato a reçu le titre de joueur le plus gentilhomme.

Hockey junior

Sports