•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

224 M$ déjà dépensés dans des projets de transport à Toronto dont certains sont incertains

Un travailleur coupe un rail dans un tunnel du métro

Des travaux dans le métro à Toronto (archives)

Photo : La Presse canadienne / Giordano Ciampini

Jean-Philippe Nadeau

À Toronto, les hauts fonctionnaires de la Ville recommandent au conseil municipal d'appuyer quatre projets prioritaires de transport en commun, mais à la condition d'obtenir de la province des garanties de financement.

Les hauts fonctionnaires énumèrent dans un volumineux rapport les coûts reliés à la réalisation de quatre projets prioritaires, qui comprennent le prolongement ou la création de lignes de métro, de trains légers et de gares intermodales au centre-ville, dans l'est et l'ouest de la ville. Coût total : plus de 13,5 milliards de dollars.

Le document indique que la Ville a déjà investi 224 millions de dollars dans ces projets, ce qui fait dire au conseiller Josh Matlow que l'argent des contribuables a été gaspillé. C'est un fiasco, un scandale, s'insurge-t-il.

Les auteurs du rapport expliquent d'ailleurs clairement que la réalisation de tous ces projets sera retardée, si des changements devaient être apportés à la dimension des chantiers, à la technologie des trains à utiliser, au tracé des différents parcours ou à l'emplacement des différentes stations de train GO.

Le conseiller municipal Josh MatlowAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller municipal Josh Matlow

Photo : Radio-Canada / Lyne-Françoise Pelletier

Le financement reste incertain. Théoriquement, il est écrit dans le document que le gouvernement fédéral financera les quatre projets à hauteur de 40 %, celui de l’Ontario, à 33 %, et la municipalité, à 27 %.

Seule ombre au tableau : le gouvernement Ford a décidé de prendre en charge le métro de la métropole, de changer la nature et l'envergure des projets et la priorité des chantiers. Le rapport souligne que le gouvernement Ford n'a toutefois encore offert aucune garantie de financement à ce sujet.

L'approbation de la province reste donc incontournable. La Ville de Toronto est toujours en négociation avec le gouvernement Ford à ce sujet.

Le maire John ToryAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le projet SmartTrack est une promesse électorale du maire John Tory.

Photo : CBC

Les discussions portent notamment sur la participation du secteur privé à l’aménagement des stations intermodales Smart Track, dont le coût a été fixé à un milliard et demi de dollars. Le ministre des Transports, Jeff Yurek, a déclaré mercredi que le projet SmartTrack était lié à la prise en charge du métro de la métropole.

Le directeur des affaires municipales, Chris Murray, laisse néanmoins entendre que plusieurs projets sont aujourd’hui menacés, comme deux lignes de transport dans l’est et le plan SmartTrack du maire John Tory.

Le prolongement de la ligne de train léger sur l’avenue Eglinton vers l’est (15 km de Kennedy à Malvern avec 21 arrêts) n’est d’ailleurs plus cité comme l’une des cinq priorités de la Ville, mais les hauts fonctionnaires se défendent de dire que ce projet a été mis en plan. Coût du projet : 1,2 milliard de dollars (minimum).

Les projets prioritaires :

  • prolongement de la ligne de métro 2 vers l'est (Scarborough)
  • amélioration de la ligne de métro 2 à l'intersection Bloor-Yonge
  • aménagement de six stations intermodales (projet SmartTrack)
  • création de la ligne de métro d'allègement vers le centre-ville

Le rapport de la Ville donne toujours une priorité au prolongement du métro à Scarborough avec l’ajout d’une seule station, pour un coût total de près de 4 milliards de dollars.

Les hauts fonctionnaires prédisent que les travaux de forage du tunnel débuteront l’an prochain. C’est à ce jour le projet qui semble le plus avancé. Le gouvernement Ford veut toutefois que trois stations y soient ajoutées.

Deux hommes se parlent debout dans un bureau.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le maire de Toronto John Tory (à g.) et le premier ministre Doug Ford (archives)

Photo : La Presse canadienne / Tijana Martin

Le rapport indique par ailleurs que la Municipalité a besoin d’un financement provincial de près de 2 milliard de dollars pour réaliser le seul prolongement du métro dans l’est. La province, qui a jusqu’à la mi-mai pour faire valoir ses plans, a déjà fait savoir que le prolongement de la ligne 2 coûterait moins cher que le montant préconisé par la Ville.

Le coût projeté de la ligne de métro d’allègement (des stations Pape à Queen) s’élève par ailleurs à plus de 7 milliards de dollars. C’est 400 millions de dollars de plus que prévu dans le dernier rapport de 2017.

Le rapport sera soumis à la Commission des transports le 11 avril puis au vote du conseil municipal le 16 avril.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Toronto

Affaires municipales