•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Pierre Dufour amorce une consultation pour les caribous forestiers

Un caribou forestier

Un caribou forestier

Photo : Radio-Canada

Emily Blais

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, lance un processus de consultation pour les caribous forestiers et montagnards.

Il souhaite trouver des solutions en collaboration avec les groupes régionaux, les acteurs de l'industrie forestière et les communautés autochtones concernées.

L'enjeu présentement, c'est de faire en sorte que l'ensemble des partenaires, que ce soit l'industrie forestière, que ce soit les groupes environnementalistes, que ce soit les syndicats, on a déjà ces tables-là de partenaires, mais il faut travailler ensemble à faire en sorte qu'on définisse où est-ce qu'on veut essayer de sauver les hardes de caribous et lesquelles on est en mesure aussi de sauver, précise-t-il.

Pierre Dufour souhaite récolter de l'information sans avoir d'impact sur l'industrie forestière.

Le syndicat Unifor soulagé

Le directeur québécois du syndicat Unifor, Renaud Gagné, se dit soulagé de savoir qu'il pourrait y avoir des compensations. Il indique que le syndicat suivra les travaux de près.

Nous, à partir du moment où on peut être capable de travailler, mais si on a des augmentations de coûts parce qu'on doit voyager beaucoup plus loin pour aller chercher ou transporter le bois, mais on présume qu'il va y avoir de l'aide qui va l'accompagne, ajoute-t-il.

Une annonce décevante selon SNAP

L'année prévue pour déployer la stratégie est 2022. Une date trop éloignée, selon le biologiste Pier-Olivier Boudreault, de la Société pour la nature et les parcs du Québec (SNAP).

Il n'y a pas vraiment quelque chose de concret sur la table et cela fait plusieurs fois qu'on a des annonces comme ça. Donc oui il y a une certaine déception. Encore au moins trois à quatre ans à attendre avant qu'il y ait une stratégie globale au Québec pour le caribou forestier. Je ne vous cacherai pas qu'aujourd'hui ça nous inquiète, soutient-il.

À Val-d'Or, selon les dernières données, il y resterait une dizaine de caribous forestiers.

Ce n'est pas seulement pour les populations isolées que la situation est critique, un petit peu partout au sud du Québec, en fait au sud de ce qu'on appelle la forêt sous aménagement. Les populations, l'état de l'habitat est vraiment critique. Donc plus on attend, plus on met les populations à risque. En fait, selon les données que nous avons, on a plusieurs des caribous qui sont dans d'autres secteurs, qui ont peu de chances de survie à long terme, affirme Pier-Olivier Boudreault.

Le président de l'Action Boréale, Henri Jacob, pense que la stratégie de consultation pour les caribous forestiers et montagnards annoncée par le ministre Pierre Dufour est une façon de retarder à nouveau la prise de décision finale sur les troupeaux.

Il souhaite que des mesures d'urgence, par exemple pour le caribou de Val-d'Or, soient mises en place avant le plan final de rétablissement du caribou au Québec.

En 2023, s'il ne s'est rien passé, ce serait étonnant qu'il reste encore quelques caribous à Val-d'Or. Parce que ça continue à descendre le nombre de caribous, rappelle-t-il.

Abitibi–Témiscamingue

Politique provinciale