•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Enfance et fécondité au menu du jour 8 de la campagne à l’Î.-P.-É.

Montage photo de Wade MacLauchlan et Dennis King.

Le chef libéral Wade MacLauchlan et le chef progressiste-conservateur Dennis King en campagne mercredi

Photo : Radio-Canada / CBC

Radio-Canada

Enfance et fécondité étaient au coeur des promesses électorales formulées mercredi, en ce huitième jour de campagne à l'Île-du-Prince-Édouard.

Le Parti progressiste-conservateur a promis de recruter un spécialiste de la fécondité qui, selon lui, fait grandement défaut à la province depuis 2014.

Les traitements de fécondation in vitro coûtent cher aux familles qui ne peuvent concevoir d’enfant et contraignent celles-ci à se déplacer hors de l’île, fait valoir le chef du parti, Dennis King.

Un gouvernement conservateur, dit-il, investirait 750 000 $ au départ. M. King n’exclut pas de revoir ce montant à la hausse par la suite.

Le Parti libéral de l’Île-du-Prince-Édouard, de son côté, promet de mieux traiter les parents qui travaillent et de rendre plus flexible l’accès aux services de garderie.

Pour ce faire, les libéraux promettent d’ajouter 300 places en garderie d’ici trois ans, notamment pour les nourrissons. Selon le gouvernement sortant, il y a une demande croissante à cet effet. Certains de ces espaces seraient situés dans de nouveaux centres, établis dans le cadre de partenariats public-privé.

Les libéraux s’engagent à améliorer l’offre de services de garderie pour les parents qui ont des quarts de travail différents du traditionnel « neuf à cinq ». Ils disent aussi vouloir soutenir les entreprises et organismes qui mettent sur pied des services de garde sur le lieu de travail à l’intention de leurs employés.

Les élections générales à l’Île-du-Prince-Édouard auront lieu le 23 avril.

Avec les informations de CBC

Île-du-Prince-Édouard

Élections provinciales