•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau laboratoire pour comprendre la génétique de l’autisme

Un chercheur dépose un échantillon dans un petit contenant pour analyse.
Le Collège Canadore de North Bay aura bientôt un laboratoire d'analyse génétique. Photo: Associated Press / Bebeto Matthews
Mathieu Grégoire

Le Collège Canadore de North Bay s’associe à une entreprise spécialisée dans l’étude du génome humain pour créer un laboratoire de recherche sur l’autisme. L’établissement enseignera une technique d’analyse de l’ADN développée par The DNA Company. L’entreprise de Mississauga soutient être en mesure de déterminer pourquoi un individu développe l’autisme en étudiant spécifiquement l’interaction de ses gènes.

Le Collège profite de la Journée internationale de sensibilisation à l’autisme pour mettre en lumière son projet de laboratoire qui comptera deux séquenceurs automatiques d’ADN.

L’établissement anglophone compte offrir un nouveau cours de biotechnologie basé sur l’expertise de The DNA Company en génomique fonctionnelle. Le directeur général de l’entreprise, Kashif Khan, estime que son approche se distingue de l’analyse linéaire des génomes où chaque gène individuel symbolise quelque chose.

Nous avons découvert qu’ils [les gènes] fonctionnent par voie métabolique et par système, tout comme n’importe quel autre comportement biochimique de notre corps.

Kashif Khan, directeur général, The DNA Company

Les chercheurs fondent beaucoup d’espoir sur l’analyse personnalisée de l’ADN d’une personne autiste pour développer des traitements tout aussi personnalisés.

La pratique

Les étudiants des programmes de biotechnologie seront les principaux utilisateurs du nouveau laboratoire de génomique. Ils y apprendront tout ce qu’ils doivent savoir pour travailler dans ce type de laboratoire, précise le professeur de biotechnologie David Villeneuve.

Ils apprendront comment utiliser les instruments, faire les échantillons, développer des séquences génétiques et déterminer les variations allélomorphes.

David Villeneuve, professeur au département de biotechnologie, Collège Canadore

Le Collège compte aussi offrir des formations à des professionnels de la santé, comme des médecins et des infirmières praticiennes.

Nous leur enseignerons comment les résultats de tests d’ADN peuvent être utilisés pour personnaliser une thérapie ou pour favoriser le mieux-être de patients qu’ils voient déjà.

David Villeneuve, professeur au département de biotechnologie, Collège Canadore

Les formations destinées aux professionnels de la santé seront offertes en classe et en ligne. Kashif Khan espère ainsi développer une clientèle internationale.

Le laboratoire n'est pour le moment qu'un chantier de construction où l'on aperçoit des outils sur une table et la charpente inachevée d'un mur intérieur. Le collège Canadore aménage un laboratoire scientifique pour y faire l'analyse d'ADN. Photo : Jessica Charette

La construction du laboratoire et la conception du programme de cours représentent un investissement total d’un peu moins de 2 millions de dollars, selon M. Khan. Il soutient que The DNA Company a investi près des trois quarts de cette somme pour la réalisation du projet.

L’entreprise espère lancer ses premiers cours destinés aux professionnels de la santé dès que le laboratoire sera prêt en juin. Pour leur part, les étudiants du Collège Canadore devraient pouvoir profiter des nouvelles installations dès la rentrée, en septembre prochain.

La direction du Collège doit d’abord faire approuver son nouveau programme en génomique par le ministère de la Formation, des Collèges et Universités de l’Ontario.

Génétique

Science