•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'hôpital de Baie-Saint-Paul pourrait devenir un modèle en médecine d'urgence rurale

Le nouvel hôpital de Baie-Saint-Paul
Le nouvel hôpital de Baie-Saint-Paul Photo: Radio-Canada / Jean-François Nadeau
Jean-François Nadeau

Des professeurs de l'Université Laval souhaitent rendre la médecine d'urgence rurale plus efficace. Pour y arriver, ils veulent réaliser un projet de recherche à l'hôpital de Baie-Saint-Paul. L'objectif serait d'en faire un hôpital rural modèle.

L'hôpital de Baie-Saint-Paul a plusieurs avantages pour les chercheurs. Il est neuf et possède plusieurs technologies de pointe. L'établissement est aussi situé près de Québec et de l'Université Laval.

On souhaite en faire un laboratoire pour tester des solutions et des innovations en médecine d'urgence rurale.

« C'est un laboratoire où on pourrait dire, par exemple, on implante une solution comme la télémédecine, le soutien par des médecins à distance en traumatologie ou en réanimation. On pourrait déployer des solutions, les tester, voir l'impact sur les coûts et la qualité des soins », illustre le titulaire de la chaire de recherche en médecine d'urgence de l'Université Laval, Richard Fleet.

Besoins importants

Les besoins sont grands pour rendre la médecine d'urgence plus efficace en dehors des villes.

« La mortalité en traumatisme, à la suite d'un accident, en région rurale, est trois fois plus élevée qu'en milieu urbain. La mortalité à la suite d'un AVC est au moins 25 % plus élevée, à court terme, en milieu rural. Si vous habitez en région rurale et que vous avez une urgence, vous partez de l'arrière », affirme Richard Fleet.

D'autres solutions pourraient aussi être évaluées, comme la possibilité de faire des échographies cardiaques à distance ou encore permettre le transfert de patients par ambulance, sans que la présence d'un médecin soit nécessaire dans le véhicule d'urgence.

« On peut voir, à l'aide de la réalité augmentée, les paramètres du patient, l'état clinique. On peut même faire des interventions techniques à distance », explique Richard Fleet.

À terme, le projet de recherche pourrait permettre de sauver des vies, tout en réduisant les coûts en santé dans les régions. Les solutions jugées efficaces pourraient être implantées dans d'autres hôpitaux de la province.

Appui de la Ville

La Ville de Baie-Saint-Paul a adopté une résolution en appui au projet.

« On est situés à une certaine distance de Québec. De pouvoir réfléchir à cet aspect-là et à des moyens de s'assurer de la plus grande sécurité possible pour nos citoyens et les gens qui nous visitent, c'est important », soutien le maire de Baie-Saint-Paul, Jean Fortin.

Par contre, avant de pouvoir lancer la recherche, il faudrait que l'hôpital de Baie-Saint-Paul soit doté d'un "scanner" et de ressources technologiques supplémentaires.

« En Australie, par exemple, on a des équipes d'innovation. Quand on veut implanter quelque chose, il y a une équipe qui vient avec. Éventuellement, ça va prendre ça. Des universités pourraient aussi contribuer avec des chercheurs et des fonds nouveaux », affirme Richard Fleet.

Il souhaite que le projet de recherche soit lancé dans la prochaine année.

Québec

Médecine