•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un citoyen demande de revoir à la hausse l'évaluation municipale de Rio Tinto

André Tremblay au micro.

Chiffres à l'appui, le citoyen André Tremblay croit que l'évaluation foncière des installations de Rio Tinto est insuffisante par rapport à sa valeur réelle.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Mélyssa Gagnon

Un citoyen de Saguenay demande aux élus de revoir à la hausse l'impôt foncier de Rio Tinto de façon à mettre un terme à ce qu'il qualifie d'« iniquité fiscale ».

André Tremblay s’est présenté au micro, lors de l’assemblée publique de lundi, avec des documents. Ils démontrent, selon lui, que le taux de taxation du géant minier a baissé de 3 % à Saguenay, alors que le secteur industriel, globalement, a pour sa part connu une hausse de 3 %.

« Le compte de taxes de RTA est toujours à la baisse depuis 2007, alors que celui des autres contribuables est toujours à la hausse. Je ne comprends pas ce phénomène », a-t-il fait valoir.

André Tremblay estime que la Ville perd des millions en n'imposant pas Rio Tinto suffisamment.

Les élus de Saguenay, dont Jean-Marc Crevier, se sont engagés à creuser cette question en plénière.

On a répondu de façon un peu trop rapide [aux questions soulevées par André Tremblay dans les médias] et sur la place publique. On aurait dû avoir une rencontre.

Jean-Marc Crevier, conseiller municipal

Plusieurs citoyens sont intervenus à l'issue des délibérations, lundi, comme c'est maintenant régulièrement le cas.

Le ton a monté lors de la période de questions. Mario Leone a déploré la façon employée par le maire suppléant, Michel Potvin, pour répondre aux gens qui se présentent au micro.

Des jeunes filles au micro.

Des élèves de l'École secondaire des Grandes marées sont venues sensibiliser les élus de Saguenay aux enjeux environnementaux.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Par ailleurs, des élèves de l’école secondaire des Grandes marées, à La Baie, ont fait un passage remarqué au conseil, alors qu’elles ont demandé aux élus d’en faire plus pour protéger l’environnement.

Pourquoi vous vous positionnez en faveur des grands projets industriels, qui détruisent la planète et les écosystèmes? C’est nous qui allons écoper des conséquences , a formulé Emmanuelle Gilbert, qui a pris part à la manifestation contre le climat le 15 mars.

L’adolescente et ses camarades ont obtenu de bons mots de la part des conseillers Simon-Olivier Côté et Kevin Armstrong, qui ont notamment salué leur engagement et leur présence au conseil.

Saguenay–Lac-St-Jean

Affaires municipales