•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Saguenay adopte sa politique de dons et subventions

Des élus à la table du conseil.

La majorité des élus de Saguenay ont voté en faveur de l'adoption d'une politique de soutien aux organismes lors de la séance du conseil de lundi.

Photo : Radio-Canada / Mélyssa Gagnon

Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Saguenay a adopté sa nouvelle politique de soutien aux organismes lundi soir en conseil de ville. Huit millions de dollars seront versés annuellement à des regroupements ou à des événements qui ont cours sur le territoire de la ville, le tout selon des critères prédéterminés.

Le nouveau document était attendu. Au cours des derniers mois, l’administration de Josée Néron a planché sur l’élaboration d’une nouvelle grille d’évaluation par souci d’équité et de transparence. Avant l’élection de novembre 2017, de l’argent public était octroyé de la part de trois instances distinctes : les arrondissements, la Ville et Promotion Saguenay. Le comité exécutif accordait également des subventions.

Les élus ont voulu mettre un terme à une façon de faire considérée comme inégale et inéquitable. L’adoption de la politique officielle suit de peu l’entrée en vigueur d’un programme en bonne et due forme permettant aux corporations d’obtenir une reconnaissance municipale. Sans cette reconnaissance, ils ne peuvent recevoir des fonds.

On appelle ça un work in progress. C’est un grand pas qu’on franchit ce soir pour s’assurer de l’équité sur le territoire de Saguenay, a fait valoir le conseiller municipal de Jonquière, Jonathan Tremblay, qui a travaillé à l’élaboration du document.

Deux conseillers contre

Au cours des derniers mois, certains organismes subventionnés par Saguenay ont subi des réductions budgétaires. Cela a notamment été le cas de l’École nationale des apprentissages par la marionnette (ENAM). Le président de l’arrondissement de Chicoutimi, Michel Tremblay, s’était inscrit en faux contre la diminution des montants accordés à certains OSBL à vocation communautaire.

Michel Tremblay et son collègue de La Baie, Éric Simard, sont d’ailleurs les deux seuls élus à avoir voté contre la résolution visant l’adoption de la politique de soutien.

Ce que je n’aime pas, c’est qu’on ait fonctionnarisé le tout. Il y a trop de normes, trop de règlements. Avant, on avait des contacts avec des organismes. Nous, les arrondissements, on jugeait si ça avait du bon sens ou pas.

Michel Tremblay, président de l'arrondissement de Chicoutimi

Un pourcentage maximal de soutien sera accordé en fonction des budgets des organismes et événements.

D’ores et déjà, il a été déterminé que 16 organismes recevront une subvention de 100 000 $ ou plus. Il s’agit notamment de Diffusion Saguenay, de la Pulperie de Chicoutimi, de la Maison d’accueil pour sans-abri et du Patro de Jonquière.

Le festival Jonquière en musique reçoit pour sa part une aide d’urgence sous forme de cautionnement totalisant 141 000 $.

Pour ce qui est des organismes qui ont demandé un appui financier inférieur à 100 000 $, le comité exécutif tranchera lors d’une rencontre prévue jeudi.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !