•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

En Pologne, des prêtres brûlent des livres des sagas Harry Potter et Twilight

Un étalage sur lequel reposent des livres de la très populaire série littéraire <i>Harry Potter</i>.

Un étalage sur lequel reposent des livres de la très populaire série littéraire Harry Potter

Photo : Getty Images / Graeme Robertson

Agence France-Presse

Des prêtres catholiques ont annoncé la fin de semaine dernière avoir brûlé en public des livres des célèbres sagas Harry Potter et Twilight, qu'ils jugent comme étant des « sacrilèges ».

« Nous obéissons à la parole divine », ont expliqué sur la page Facebook du groupe religieux SMS des Cieux les auteurs de ce « bûcher », photos à l'appui.

Sur celles-ci, on voit trois prêtres portant des livres vers un feu en plein air, à l'extérieur du bâtiment de l’église.

On les voit aussi transporter un panier d'ouvrages, dont des tomes des aventures d'Harry Potter, le jeune sorcier imaginé par la romancière britannique J.K. Rowling, et de celles du vampire Edward Cullen, écrits par l'Américaine Stephenie Meyer, aux côtés d'autres objets, comme un masque de style africain.

On les voit également réciter des prières au-dessus du foyer, dans lequel sont également en train de se consumer un parapluie Hello Kitty et une figurine hindoue.

Un passage qui exhorte les croyants à détruire les « ennemis de Dieu » comprend à cet égard la phrase suivante : « Vous brûlerez au feu leurs idoles. »

La publication, parsemée de commentaires tirés du Deutéronome, un des livres de l'Ancien Testament, est rapidement devenue virale.

Contactés lundi par l'Agence France-Presse (AFP), l'épiscopat polonais et l'évêque local ont reconnu l'existence de cet autodafé, mais ont refus d'émettre le moindre commentaire.

La pratique s'est déroulée après la messe de 10 h dimanche matin, soit à 11 h.

Selon Jan Kucharski, exorciste et curé de la paroisse de Notre-Dame-Mère-de-l'Église, à Gdansk, dans le nord-est de la Pologne, il ne s'agissait pas de brûler des livres quelconques, mais des objets associés à la magie et l'occultisme. Outre ces livres, il y avait d'autres objets, des amulettes, des talismans, apportés par des fidèles. Il est temps d'y mettre de l'ordre.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Livres

Arts