•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Salon du livre de Trois-Rivières entre dans une nouvelle ère

Les auteurs ont été occupés lors du Salon du livre de Trois-Rivières

Les auteurs ont été occupés lors du Salon du livre de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Josée Bourassa

Au total, 16 453 personnes ont répondu à l'invitation des organisateurs du 31e Salon du livre de Trois-Rivières. C'est près de 2000 visiteurs de plus que l'an dernier, qui était le 30e anniversaire de l'organisation.

Le Salon du livre a donc à nouveau franchi un record cette année. Les nouveaux aménagements du Centre d'événements et de congrès interactif (CECI) de l'Hôtel Delta y sont peut-être pour quelque chose : ils ont apporté une touche de modernité à l'événement.

Les aires d'accueil permettaient un meilleur accès pour les visiteurs et une circulation plus fluide.

Même si ces nouveaux aménagements ont donné quelques maux de tête aux organisateurs quelques jours avant l'événement, le Salon peut maintenant dire qu’il a pris de l'envergure.

La dernière journée était particulièrement achalandée. Plusieurs visiteurs s'entassaient autour des kiosques des auteurs vedettes. Mais encore une fois, pas de congestion pour rendre les visiteurs impatients.

Normand Baillargeon, président d'honneur du Salon du livre de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Normand Baillargeon, président d'honneur du Salon du livre de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

Après plusieurs jours de rencontres, d'échanges, d'entrevues, de participations à des tables rondes, loin d'être épuisé, le président d'honneur Normand Baillargeon en redemandait presque.

Quand j'ai accepté d'être président d'honneur, je leur avais dit : je vais faire tout ce que vous me demandez. Puis, j'en ai rajouté parce que je voulais une table ronde sur "Poésie et essai, deux manières d'appréhender le monde". Ça s'est fait et j'étais très content, c'était très riche, j'ai appris beaucoup.

Le thème du salon, Soif de savoir, était de toute évidence bien choisi, cette année.

La directrice du Salon du livre, Julie Brosseau, a relevé plusieurs moments forts pendant les quatre jours d'activités :

On a eu des tables rondes très émouvantes sur l'écriture intime, on a eu une table ronde sur le bonheur, de même que sur la littérature autochtone, ça a été vraiment apprécié.

Julie Brosseau, directrice du Salon du livre de Trois-RivièresAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Julie Brosseau, directrice du Salon du livre de Trois-Rivières

Photo : Radio-Canada

On nous a dit qu'il ne restait plus beaucoup de livres à rapporter, c'est bon signe.

Julie Brosseau, directrice du Salon du livre de Trois-Rivières<br>

L’organisation a ajouté quelques nouveautés cette année : le poèmaton a permis à de nombreux visiteurs de se faire tirer un poème personnel par un poète en service.

Des auteurs et des libraires ont également livré des prescriptions littéraires, activité fort populaire auprès visiteurs assoiffés de lecture.

Le brunch littéraire du dimanche matin fait aussi partie des nouveautés qui seront de retour l'an prochain.

Le poèmaton fait partie des nouveautés appréciées cette annéeAgrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le poèmaton fait partie des nouveautés appréciées cette année.

Photo : Radio-Canada

Le Salon du livre de Trois-Rivières a déjà réservé sa place au CECI pour l'an prochain, du 26 au 29 mars 2020.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Mauricie et Centre du Québec

Livres