•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une centaine de chats retirés d’une maison de Toronto

Plusieurs chats dans une cage.

Quelques-uns des 100 chats qui habitaient tous dans une seule et même maison. Ils étaient bien traités par leur propriétaire, selon la Société protectrice des animaux d'Etobicoke.

Photo : Société de protection des animaux d'Etobicoke

Radio-Canada

Des travailleurs et des bénévoles de plusieurs organismes de protection des animaux ont passé toute la semaine dernière dans une maison de Toronto pour rassembler plus de 100 chats, dont une vingtaine de chatons, et les transporter à leurs installations respectives.

Une équipe de la Société protectrice des animaux (SPA) d’Etobicoke était à la résidence samedi pour recueillir les 41 chats qui étaient encore à l’intérieur.

[Les chats] ont des problèmes de santé mineurs, mais dans l’ensemble, ils semblent en bonne santé, a déclaré Cristina Scassa, présidente de la SPA d’Etobicoke.

Mme Scassa souligne qu’ils étaient bien traités par leur propriétaire précédent, qui a affirmé les aimer, mais que la situation est devenue trop accablante, alors que les chats se multipliaient.

La maison était complètement et totalement envahie.

Cristina Scassa, présidente de la Société protectrice des animaux d’Etobicoke

Pour des raisons de respect de la vie privée, aucun autre détail concernant la résidence ou la propriétaire n’a été divulgué, car cette dernière n’aurait pas fait preuve de négligence envers les animaux.

[Les chats] sont maintenant — du moins ceux qui sont avec nous — en train de se reposer confortablement et de s’habituer à leur nouvel environnement, que ce soit dans le refuge ou avec des familles d’accueil, raconte Mme Scassa.

Beaucoup de soutien de la communauté

Selon Cristina Scassa, 17 des chats accueillis par son organisation ont déjà trouvé un foyer. Elle prévoit que la plupart d’entre eux seront adoptés au cours des trois prochains mois environ.

Il y en aura quelques-uns qui prendront un peu plus de temps, a-t-elle déclaré.

Des chats couchés sur une couverture.

La majorité des chats n’avaient jamais eu de contact avec d’autres humains que leur propriétaire d’origine.

Photo : Société de protection des animaux d'Etobicoke

Elle explique que la plupart sont très timides.

Nos bénévoles passent du temps avec eux [...] pour qu’ils s’habituent à être avec les gens.

Cristina Scassa, présidente de la Société protectrice des animaux d’Etobicoke

La SPA d’Etobicoke a fait appel à des bénévoles supplémentaires pour l’aider.

Le refuge accepte habituellement entre 35 et 45 chats par mois, de sorte que l’afflux d’animaux provenant de cette seule maison a rempli l’installation au maximum.

Plusieurs chats dans des cages.

Une fois que la nouvelle de la situation a été rendue publique lundi, il y a eu un afflux de dons de cages de transports d’animaux, de nourriture et de litière.

Photo : Société de protection des animaux d'Etobicoke

L’organisme a passé la semaine dernière à préparer des trousses d’accueil avec tout ce dont les propriétaires potentiels auront besoin pour adopter un des chats.

Les Services aux animaux de Toronto stériliseront tous les animaux, leur administreront leurs vaccins et leur implanteront une micropuce. Les mâles et les femelles ont été séparés jusqu’à ce que ce processus soit terminé.

Avec les informations de CBC

Animaux de compagnie

Société