•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Profilage racial : des manifestants demandent la fin des contrôles de rue à Halifax

Le conseiller municipal Lindell Smith s'est adressé aux marcheurs.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Radio-Canada

Environ 200 personnes ont pris part à une manifestation samedi à Halifax pour réclamer que la police mette fin à ses contrôles de rue, qui ciblent les personnes de couleur de façon disproportionnée.

Mercredi, le criminologue Scot Wortley déposait un rapport indiquant que les Noirs étaient ciblés par des contrôles de rue six fois plus souvent que les Blancs par les policiers sur le territoire de la Municipalité régionale d’Halifax.

Un contrôle policier de routine, ou contrôle de rue, consiste à aborder un citoyen dans la rue ou dans un véhicule pour vérifier son identité ou le questionner, même lorsque le policier instigateur de cette interaction n’enquête sur aucun délit en particulier. Cette mesure est souvent décriée comme un exemple de profilage racial et de harcèlement à l’endroit des citoyens.

Samedi, une assemblée publique a eu lieu à la bibliothèque municipale North Memorial, située dans le quartier nord de la ville, pour discuter du rapport Wortley.

Rejoints par d’autres manifestants, les participants ont défilé en après-midi sur la rue Gottingen, puis ont fait un arrêt aux quartiers généraux du service policier régional d’Halifax sur la rue Barrington, ont marché jusqu’au palais de justice sur la route Spring Garden, puis sont retournés à la bibliothèque du quartier nord.

Des manifestants exhibent une bannière « Ban Street Checks » le 30 mars 2019 devant une bibliothèque d'Halifax.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

« Interdisez les contrôles de rue », demandent ces manifestants devant la bibliothèque North Memorial, dans le quartier nord d'Halifax.

Photo : CBC / Anjuli Patil

La manifestation a été pacifique et la police n’a rencontré aucun problème avec les manifestants, a indiqué dans un communiqué Carolyn Nichols, du service policier régional d’Halifax. Les agents de la force municipale ont escorté les marcheurs et dirigé la circulation.

Manifestation contre les contrôles policiers et le profilage racial à Halifax le 30 mars 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Les manifestants défilent sur la rue Gottingen.

Photo : CBC / Anjuli Patil

Le conseiller municipal Lindell Smith, qui représente le district Péninsule nord, a remercié les citoyens qui ont participé à l’étude du criminologue Wortley (Nouvelle fenêtre) et ont accepté de partager leurs expériences avec la police et les contrôles de rue.

Je salue tout le monde ici qui y a participé, qui a eu à partager ses traumatismes, a-t-il dit aux marcheurs.

Mais, une fois encore, je n’ai pas besoin d’un rapport pour m’apprendre ce que j’ai vécu en tant que jeune homme noir dans les 29 dernières années.

Lindell Smith, conseiller municipal, Halifax
Le conseiller municipal Lindell Smith tient un micro alors qu'il s'adresse aux manifestants sur les marches du quartier général de la police d'Halifax le 30 mars 2019.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Le conseiller municipal Lindell Smith s'est adressé aux marcheurs.

Photo : Radio-Canada / Stéphanie Blanchet

Toute pratique discriminatoire, qui démontre un parti pris basé sur la race, qui cible des gens, doit être stoppée, dit le conseiller.

L’homme politique indique qu’il appuie l’une des recommandations du rapport Wortley de décréter un moratoire sur les contrôles policiers de routine, le temps que la légalité d’une telle pratique soit examinée et qu’une réglementation vienne l’encadrer.

Avec les informations d'Anjuli Patil (CBC) et de Stéphanie Blanchet

Nouvelle-Écosse

Forces de l'ordre