•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les États-Unis coupent leur aide financière à trois pays latino-américains

Un mur d'acier sépare le Mexique des États-Unis sur plusieurs kilomètres.

Les États-Unis accusent les pays du «triangle nordique» de ne pas en faire assez pour éviter que des migrants sud-américains traversent la frontière américaine.

Photo : Getty Images / Mario Tama

Radio-Canada

Les États-Unis coupent leur soutien financier à trois pays latino-américains accusés de ne pas ralentir l'arrivée de migrants en sol américain.

Le Salvador, le Guatemala et le Honduras, appelés le « triangle nordique », sont punis par le département d’État américain, suivant une directive directe du président Donald Trump.

« Nous exécutons les ordres du président et annulons les programmes d’assistance étrangère pour les années fiscales 2017 et 2018 destinées au triangle nordique », a indiqué un porte-parole du département d’État sans fournir plus de détails.

Le département a ajouté qu’il « impliquerait le Congrès dans le processus », sous-entendant qu’il devra obtenir l'aval des élus pour mettre fin au financement.

Le sénateur démocrate du New Jersey siégeant à la commission des Affaires étrangères du Sénat, Bob Menendez, a qualifié la directive de Donald Trump d’« annonce irresponsable » et a invité démocrates et républicains à la rejeter.

« L’assistance étrangère américaine n’est pas la charité; elle sert à faire avancer nos intérêts stratégiques et finance des initiatives qui protègent les citoyens américains », a indiqué M. Menendez dans un communiqué.

Trump menace de fermer la frontière

Le président Trump a avancé vendredi que les pays visés avaient « mis sur pied » les caravanes de migrants pour les envoyer aux États-Unis.

« Nous leur donnons 500 millions de dollars. Nous payons pour eux des sommes faramineuses d’argent et nous arrêterons de les payer parce qu’ils n’ont rien fait pour nous », a déclaré M. Trump.

Le président a également menacé vendredi de fermer la frontière américaine avec le Mexique la semaine prochaine si Mexico ne fait rien pour empêcher les migrants d’atteindre les États-Unis. Cette fermeture potentielle pourrait perturber le processus d’immigration de millions de personnes en plus de coûter des milliards de dollars en perturbations commerciales.

Avec les informations de Reuters

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Politique américaine

International