•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La femme gravement blessée par des chiens en Estrie dans un état stable

Un contenu vidéo est disponible pour cet article
La bordure d'une route et une résidence de loin

Une femme a été attaquée par trois chiens vendredi alors qu'elle circulait sur le chemin de l'Aéroport, dans le Canton de Potton.

Photo : Radio-Canada / Marie-Hélène Rousseau

Radio-Canada avec La Presse canadienne

Une femme blessée grièvement par trois chiens vendredi soir à Potton, en Estrie, serait maintenant dans un état stable.

Vers 18 h 15 vendredi, la femme circulait à pied sur le chemin de l'Aéroport lorsqu'elle a été attaquée par trois chiens de bonne taille, a indiqué le sergent Hugues Beaulieu, de la Sûreté du Québec (SQ).

La femme a subi des blessures importantes et a été transportée au centre hospitalier. Tôt samedi matin, les nouvelles étaient toutefois encourageantes.

La Sûreté du Québec soutient que la femme est maintenant dans un état stable, et que sa vie n'est plus menacée.

La dame est une résidente de Potton, âgée d’une cinquantaine d’années, d'après Jacques Marcoux, le maire de Potton. C’est une femme qui est très sportive d’ailleurs, c’est très désolant, a-t-il ajouté.

C'est le propriétaire des chiens qui a appelé les secours.

Il s’avère que je connais la dame, je m’imagine le traumatisme qu’elle a eu à vivre, d’autant plus que les répondants m’ont dit qu’une fois sur place, ils pensaient même que sa vie était en danger.

Jacques Marcoux, maire du Canton de Potton

Les chiens sont sortis de l'entrée d'une résidence, selon la SQ. Une enquête a été ouverte pour faire la lumière sur les circonstances du drame.

Selon Jacques Marcoux, il reste tout de même certains détails à éclaircir. Nous ignorons le temps qu’a duré l’évènement, mais néanmoins si on se fie aux blessures que la dame a subies ça a probablement duré un bon bout de temps.

La SQ a demandé au propriétaire des chiens de les confiner à l’intérieur de sa résidence. Ils seront par ailleurs évalués par la Société protectrice des animaux (SPA) et le ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec (MAPAQ) au cours des prochains jours.

Pour sa part, le propriétaire se dit complètement chaviré par la situation. Selon lui, ses chiens, de race croisée, ne seraient pas agressifs, mais ils jappaient quand des passants circulaient sur le chemin.

L’euthanasie envisagée

Les chiens dangereux ne sont pas interdits sur le territoire du Canton de Potton. Le maire assure que la Ville a un règlement municipal encadrant les chiens dangereux.

En zone rurale, les gens ne sont pas forcément obligés d’avoir leur chien attaché, mais ils doivent avoir le contrôle. Dans la mesure où on réussit à démontrer que le contrôle des chiens n’existait pas, il y a moyen d’intervenir de façon rigoureuse, a expliqué Jacques Marcoux, qui n’exclut pas l’euthanasie pour les trois chiens impliqués dans l’accident.

La SPA de l’Estrie a été informée de la situation, mais n’est pas responsable d’appliquer le règlement municipal. L’organisme compte rester en contact avec la municipalité et la SQ en ce qui a trait à l’avenir des chiens.

Radio-Canada a parlé avec plusieurs résidents du secteur qui ne souhaitaient pas accorder d’entrevue, mais qui confirment que les chiens en question étaient souvent menaçants envers les gens du coin.

Le maire compte bien renforcer la sécurité des lieux. Cyclistes, marcheurs, joggeurs vont se retrouver assez souvent sur le chemin de l’Aéroport, de sorte qu’à la lumière de cet incident il va falloir faire en sorte que le degré de dangerosité soit totalement éliminé, conclut Jacques Marcoux.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !