•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un appui pour le développement de l'aérogare de Trois-Rivières

Façade de l'aérogare de l'aéroport de Trois-Rivières

Le projet de développement de l'aérogare de l'aéroport de Trois-Rivières attend le feu vert depuis des années.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

La Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières a manifesté son appui vendredi matin au projet de développement de l'aérogare de Trois-Rivières.

L’organisme réclame du même souffle un investissement financier des gouvernements provincial et fédéral.

Le député fédéral de Trois-Rivières, le néo-démocrate Robert Aubin, a déjà accordé son appui au projet il y a quelques années. Malheureusement, ça n'avance pas, relate l'élu, qui rappelle avoir interpellé le gouvernement fédéral en 2015.

Robert Aubin se réjouit que Trois-Rivières ait décidé d'aller de l'avant et de mettre la pression sur Ottawa.

« On a besoin de cet aéroport régional non seulement pour que les gens d'affaires puissent transiter partout à travers le Canada, mais aussi pour que le touriste puisse éventuellement atterrir ou partir de Trois-Rivières. »

— Une citation de  Robert Aubin, député fédéral de Trois-Rivières

Trois-Rivières, destination de choix pour les vols à bas coûts

La Chambre de commerce réitère que Trois-Rivières pourrait être une destination de choix pour les compagnies aériennes à bas coûts.

« C'est clair que Trois-Rivières pourrait être un excellent endroit, avec environ 5 millions de population qui vivent à 1 h30 d'ici. On a aussi ici une piste plus longue que celle de l'aéroport de Québec. »

— Une citation de  Marco Champagne, président de la Chambre de commerce et d'industries de Trois-Rivières

Le projet de 12 millions de dollars pour le réaménagement de l'aérogare est réclamé depuis de nombreuses années à Trois-Rivières. Il permettrait de desservir 250 passagers.

La Ville de Trois-Rivières a d’ailleurs réservé 3 millions de dollars dans son plan triennal d’immobilisation 2019-2021 pour le projet.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !