•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L'enquête sur le décès de Nadine Machiskinic ne respecte pas les normes professionnelles, selon la GRC

Nadine Machiskinic.

Nadine Machiskinic (archives).

Photo : Delores Stevenson

Radio-Canada

Un rapport de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) indique que la police de Regina n'a pas respecté les normes professionnelles en enquêtant sur la mort subite de Nadine Machiskinic, une femme autochtone tombée dans le vide-linge d'un hôtel en 2015.

L'absence d'une ligne de commandement et d'un système de gestion efficace pour gérer l’enquête serait en cause, affirme le document daté du 21 février 2018 et dont le Service de police de Regina a publié une copie après une demande d'accès à l'information.

Nadine Machiskinic était une mère autochtone de quatre enfants qui a été trouvée grièvement blessée à l'hôtel Delta de Regina. Elle est décédée à l'hôpital en janvier 2015.

Révision de l’enquête

Le chef du Service de police de Regina, Evan Bray, soutient que l'affaire a fait l'objet d'une enquête approfondie, malgré les retards.

L’objectif de ce rapport n’était pas de fournir des commentaires sur le respect des politiques ni d’évaluer la théorie ou les conclusions de l’enquête, mais d’évaluer le processus d’enquête lui-même, peut-on lire dans le résumé du rapport de la GRC.

Dans son rapport, la GRC formule 14 recommandations à la police municipale, qui entend les mettre en application dès l’automne 2019.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Saskatchewan

Forces de l'ordre