•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Allégations de fraude en Alberta : le NPD réclame une déclaration sous serment de Jason Kenney

La ministre de la Santé de l'Alberta, Sarah Hoffman

Dans une lettre publique, Sarah Hoffman demande à Jason Kenney une déclaration sous serment.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La candidate néo-démocrate Sarah Hoffman interpelle le chef du Parti conservateur uni (PCU), Jason Kenney, dans une lettre ouverte. Elle lui demande une déclaration sous serment afin de nier des allégations de fraude électorale qui l’aurait aidé à devenir chef du parti.

Cette demande intervient dans la foulée des révélations du Commissaire aux élections de l'Alberta, Lorne Gibson, au sujet d'un financement illégal de la campagne à la chefferie du PCU.

Happy Mann est accusé d’avoir illégalement financé la campagne du rival de Jason Kenney dans la course à la direction du PCU, Jeff Callaway, dans le but stratégique de faire élire M. Kenney.

« M. Gibson suggère que vous et vos collègues avez fomenté et géré une fausse campagne dite kamikaze dans le but de manipuler la course à la chefferie de votre parti et de remplacer l'ancien chef du Parti Wildrose, Brian Jean, en tant que leader de l’opposition officielle, » peut-on lire dans la lettre.

Sarah Hoffman fait également référence aux révélations de CBC qui ont dévoilé un stratagème électoral pour faire élire Jason Kenney à la tête du PCU.

Des documents obtenus par CBC démontrent une coopération étroite entre les campagnes de Jason Kenney et Jeff Callaway. Ils indiquent que ce dernier prévoyait déjà se retirer de la course en août 2017.

Monsieur Kenney, est-ce votre thèse que M. Gibson et CBC mettent de l'avant de fausses accusations? Si tel est le cas, je vous demande de l’écrire en détail et de produire une déclaration sous serment dont vous serez tenu responsable, alors que l’enquête se poursuit.

Sarah Hoffman, candidate NPD

Dans sa lettre, Sarah Hoffman soulève également des questions entourant le financement de la « campagne frauduleuse » de Jason Kenney.

« Si M. Gibson dit vrai et que les révélations de CBC sont avérées, comment pouvez-vous justifier être apte à devenir premier ministre de notre province? » demande-t-elle.

À la fin de la lettre, Sarah Hoffman demande à Jason Kenney une réponse rapide et publique.

Ce dernier a répondu aux questions concernant les allégations en conférence de presse, mercredi.

« J’ai déjà mentionné que le comité électoral à la course au leadership avait des règles strictes que nous avons entièrement respectées. Je vous renverrais aux déclarations de Robyn Henwood, qui est le président du comité électoral, et qui a constamment réaffirmé qu’il n’existe aucune preuve de violation des droits lors de la campagne », dit-il.

Confusion au sujet d’allégations

La lettre de Mme Hoffman semble confondre les conclusions du Commissaire aux élections et la série de déclarations faites par Happy Mann et soulignées dans la lettre du commissaire.

Lors de son enquête, ce dernier n’a pas mentionné d'allégations d'une campagne « kamikaze » ni souligné le rôle de Jason Kenney dans celle-ci. Le commissaire n’a pas soulevé de conclusions au sujet des allégations de fraude électorale concernant Happy Mann.

M. Mann a dit au commissaire qu’il avait assisté à une réunion où la campagne « kamikaze » était planifiée et que « le financement de la campagne de Jeff Callaway et la fraude électorale y étaient identifiés comme des tactiques qui pourraient être utilisées. »

Mercredi, le Commissaire aux élections de l'Alberta a imposé 9000 $ d'amende à Happy Mann pour ses contributions à la campagne de Jeff Callaway.

Alberta

Politique provinciale