•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le skieur Erik Guay emballé par le mont Édouard

Erik Guay sourit devant les pentes du mont Édouard.

Érik Guay a tenu des propos élogieux envers le mont Édouard en marge des Championnats canadiens de ski alpin.

Photo : Radio-Canada

Vicky Boutin

L'ancien champion skieur Erik Guay est emballé d'assister aux Championnats canadiens de ski alpin au mont Édouard à titre d'invité spécial.

Mercredi, le jeune retraité a eu l’occasion de descendre les pentes de la montagne en matinée pour inspecter le parcours du super-G avant les compétitions.

En entrevue, il tient des propos très élogieux envers le centre de ski de L’Anse-Saint-Jean, qu’il avait visité pour la première fois l’an dernier. L’endroit a toutes les qualités pour tenir ce type de compétitions, selon lui.

C’est une très belle montagne. Les gens sont accueillants et ce sont des pistes idéales pour l’entraînement et pour la course.

Erik Guay, champion de ski retraité

Il mentionne que les pentes abruptes en font un défi plus qu’intéressant pour les athlètes de haut niveau.

Des spectateurs en bordure du parcours emprunté par les skieurs regardent les compétitions.

Des spectateurs regardent les skieurs en compétition au Mont-Édouard.

Photo : Radio-Canada

Ça ressemble à une Coupe du monde, en haut, indique-t-il. C’est peut-être un peu moins long parce qu’on n’a pas tout à fait les hauteurs des Rocheuses ou des Alpes, mais sinon la piste est pareille et les conditions sont super bonnes.

Il croit qu’à l’avenir, les Championnats nationaux pourraient se tenir par alternance entre l’ouest et l’est du pays chaque année.

Erik Guay est aussi d’avis que la Station de ski Mont-Édouard pourrait certainement être homologuée pour les compétitions de descente si elle trouve une façon d’augmenter de quelques mètres la hauteur du départ, pour répondre aux normes. Actuellement, aucune piste n’est homologuée dans l’est du pays pour ce type de compétition.

Érik Guay parle avec des organisateurs et des visiteurs au pied des pentes.

Érik Guay discute avec des visiteurs et des organisateurs avant d'aller regarder les compétitions.

Photo : Radio-Canada

En paix avec la retraite

Le skieur le plus décoré de l’histoire canadienne apprécie sa nouvelle vie de retraité. Il regarde désormais les compétitions avec l’œil d’un entraîneur. Il s’est d’ailleurs exercé avec ses quatre filles, mordues de ski, cet hiver en leur prodiguant ses conseils.

Ça me manque un peu ce rush d’adrénaline du portillon de départ, mais c’est quand même le fun de regarder ça de l’extérieur.

Erik Guay, champion de ski retraité

Erik Guay est d’ailleurs ravi de constater que la relève du ski au pays est prometteuse. Il affirme l’avoir observé lui-même en assistant aux compétitions du mont Édouard.

Ski alpin

Sports