•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des classes modulaires jusqu'en 2022 au Centre Asticou pour les élèves de Mont-Bleu

L'entrée du Centre Asticou.

La CSPO et le ministère de l'Éducation envisagent quatre scénarios préliminaires relativement à l'avenir de l'École secondaire Mont-Bleu.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'école secondaire Mont-Bleu ajoutera des salles de classe modulaires dès l'an prochain au Centre Asticou, et ce, jusqu'en 2022, à la suite d'une décision prise lors de la réunion du conseil des commissaires de la Commission scolaire des Portages-de-l'Outaouais (CSPO), mercredi soir.

Cette décision a été prise dans le but de pallier le manque d’espace auquel fait face la direction de l’école secondaire Mont-Bleu déménagée au Centre Asticou, après un incendie survenu à la suite de la tornade de septembre 2018.

Il s’agit d’un contrat de 4,3 millions de dollars accordé à l’entreprise AMB Tresec, inc. de Laval pour la location de salles de classe modulaires. Ces classes seront annexées au Centre Asticou et devraient être utilisées notamment pour les classes de science.

Il y avait certaines demandes en lien avec des unités mobiles, particulièrement en lien avec des locaux de science. C’est une bonne nouvelle [...] en ce sens que ça va leur permettre [aux enseignants] de passer l’ensemble du programme auprès des élèves, se réjouit la présidente du Syndicat de l'enseignement de l'Outaouais, Suzanne Tremblay.

Selon la décision du conseil des commissaires, le contrat de location serait en vigueur jusqu’en 2022. Il ne faut rien interpréter de cette résolution en lien avec l'avenir de l’immeuble Mont-Bleu de l'École secondaire Mont-Bleu, car à ce jour, il n’y a aucune décision de prise, a indiqué dans un courriel une porte-parole de la CSPO, refusant toutefois une demande d'entrevue de Radio-Canada.

La Commission scolaire a désiré ne pas prendre de chance et a opté pour négocier une entente qui peut s’échelonner jusqu’à 3 ans. Cela afin d’aller chercher le meilleur prix possible, a expliqué Caroline Sauvé, secrétaire générale et directrice des communications à la CSPO.

Le président de la CSPO, Mario Crevier, a affirmé récemment à Radio-Canada qu'une décision sera rendue « d'ici la fin de l'année scolaire » relativement à l'avenir de l'édifice abritant l'École secondaire Mont-Bleu.

Des architectes et des ingénieurs, notamment, évaluent les dommages au bâtiment et doivent fournir une analyse complète à la Commission scolaire et au ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur.

Les quatre scénarios sur la table dans le dossier de l’école secondaire Mont-Bleu sont les suivants:

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !