•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une mauvaise saison 2018 fait augmenter le prix des pommes de terre

Pommes de terre dans un champ.

La production de pommes de terre à l’Île-du-Prince-Édouard a connu une baisse de 8 % en 2018, selon Statistique Canada.

Photo : Getty Images / branex

Radio-Canada

Une saison décevante l'année dernière à l'Île-du-Prince-Édouard fait grimper le prix des pommes de terre de table.

Les producteurs de l’île ont dû laisser pour 2800 hectares de pommes de terre dans les champs, l’automne dernier, parce que les pluies incessantes ont rendu les terres trop boueuses, dans bien des cas, pour y envoyer la machinerie agricole.

La saison avait aussi mal commencé à cause d’un printemps plus frais que la normale.

Ce serait la pire récolte depuis 1972, à l’échelle mondiale, avance Jennifer Harris, directrice du marketing aux fermes Mid Isle, à Albany.

Ces conditions ont déjà fait augmenter le prix des pommes de terre de 15 % en moyenne et il pourrait augmenter encore.

Les inventaires sont limités en ce moment, affirme Mme Harris. Plus ils diminueront, plus le prix risque d’augmenter, parce que la demande dépassera l’offre.

L’évolution des prix au cours des prochains mois dépendra des prochaines récoltes en Virginie, en Caroline du Nord et en Floride, attendues en mai.

Avec les informations de CBC

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Île-du-Prince-Édouard

Agro-industrie