•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Hausse de 68 % des chutes sur la glace cet hiver à Montréal et Laval

Une ambulance sur le bord d'une rue enneigée de Montréal.

Les chutes ont été plus nombreuses cet hiver en raison des surfaces enneigées ou glacées.

Photo : Getty Images / Jbd30

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2019 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Urgences-santé a reçu plus de 1262 appels pour des chutes sur la glace cet hiver à Montréal et à Laval, soit une hausse de 68 % par rapport à l'an dernier.

Ces chiffres couvrent la période du 21 décembre 2018 au 20 mars 2019. Au cours des dernières années, le service a plutôt reçu autour de 750 appels par hiver pour des chutes sur la glace.

Les conditions météo extrêmes des derniers mois, qui ont vu des journées pluvieuses et de redoux succéder à d'autres de gel et de tempêtes, sont la cause principale de cette augmentation, explique Benoît Garneau, porte-parole d’Urgences-santé.

« Les gens tombent un peu partout, ce n’est pas uniquement sur les trottoirs des villes, dit-il. Souvent, c’est sur leur propre terrain, lorsqu’ils sortent de la maison, dans des allées, dans des stationnements de centre d’achats. »

On note une augmentation plus marquée des chutes chez les personnes âgées, note M. Garneau. Plusieurs personnes auraient pu éviter une sortie non nécessaire, estime-t-il, citant en exemple le cas de cette femme qui, souhaitant profiter d’un rabais sur le shampoing à la pharmacie, est tombée, ce qui a nécessité l’intervention des ambulanciers.

« Malheureusement, on voit encore trop de gens se risquer à sortir. Beaucoup sont des personnes âgées qui n'ont pas nécessairement besoin de sortir. »

— Une citation de  Benoît Garneau, porte-parole d’Urgences-Santé

Les données n’indiquent pas la gravité des blessures. Selon M. Garneau, de nombreuses personnes appellent Urgences-Santé, qui couvre le territoire de Montréal et de Laval, alors que leurs blessures sont mineures et qu’elles pourraient se rendre par elles-mêmes à une clinique.

Le porte-parole recommande, lorsque la situation ne semble pas très grave, de plutôt composer le 811, la ligne Info-Santé du gouvernement du Québec, plutôt que le 911. Les intervenants pourront diriger la personne blessée en fonction d’une évaluation sommaire de la situation, et qui ne nécessite peut-être pas l’intervention des ambulanciers.

Montréal reçoit des réclamations

Par ailleurs, la Ville de Montréal a reçu un nombre similaire de réclamations, par rapport aux années passées, pour des chutes sur la glace.

En date du 28 février, l’administration avait reçu 159 réclamations. Pendant toute l'année 2018, 173 personnes avaient présenté une telle plainte.

Pour le moment, la Ville n’a accepté aucune de ces réclamations; elles sont toutes à l’étude. L’an dernier, les trois réclamations acceptées avaient mené au versement de 10 600 $ d’indemnisation.

La Ville n’accepte d’indemniser que quelques personnes par année, entre trois et huit habituellement. Toutefois, en 2012, 27 personnes avaient été indemnisées, pour une somme totale de 23 000 $. En 2017, sept personnes avaient reçu près de 38 000 $ au total.

Avec la collaboration de Benoit Chapdelaine

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !