•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Institut Confucius : Blaine Higgs tente de réparer les pots cassés avec la Chine

Le ministre des Affaires intergouvernementales du Nouveau-Brunswick, Greg Thompson, en compagnie du consul de la Chine à Montréal, Xueming Chen et du premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Le premier ministre du N.pB. Blaine Higgs a rencontré, la semaine dernière, le consul général de la Chine à Montréal, Xueming Chen, en compagnie de son ministre des Affaires intergouvernementales, Greg Thompson.

Photo : Twitter/Blaine Higgs

Radio-Canada

Le premier ministre du Nouveau-Brunswick Blaine Higgs tente de réparer les pots cassés par son ministre de l'Éducation dans les relations avec la Chine. Au début du mois, l'ambassadeur de la Chine au Canada avait évoqué une détérioration des relations avec la province.

Le ministre de l'Éducation Dominic Cardy avait créé une onde de choc en déclarant que le Nouveau-Brunswick mettrait fin à son entente avec l'Institut Confucius,

Selon le ministre, cet institut aurait des liens avec le Parti communiste chinois. L’Institut Confucius offre un programme sur la culture chinoise dans les écoles.

L'ambassade de Chine a répliqué en disant que les échanges commerciaux entre le Nouveau-Brunswick et la Chine pourraient en souffrir. Ces déclarations ont inquiété les milieux d'affaires.

Les exportations du Nouveau-Brunswick s'élèvent à 350 millions de dollars, et sont en croissance. Les exportations de homard vers la Chine sont en hausse, tout comme les exportations de bois.

Je ne veux pas que ça devienne hors de contrôle et que ça compromette notre relation parce que ce n’est pas bon pour personnes, a dit le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Blaine Higgs.

Le premier ministre a demandé une rencontre avec l'ambassadeur, qu'il a obtenue. Blaine Higgs assure que la province entend honorer son contrat avec l'Institut Confucius. Selon lui, les discussions sur les échanges commerciaux se sont bien déroulées.

Je me suis assuré d’avoir une réunion et la discussion s’est très bien déroulée, affirme M. Higgs.

L'opposition libérale reproche au ministre Cardy d'avoir versé de l'huile sur le feu. Le député libéral Chuck Chiasson rappelle que les échanges avec la Chine sont très importants pour plusieurs industries au Nouveau-Brunswick.

L'ambassade chinoise a dit clairement que monsieur Cardy a mis l'huile sur le feu, donc c'est sûr et certain qu'il a mis tous nos échanges avec la Chine à risque, déplore M. Chiasson.

C'est le premier ministre, et non le ministre de l'Éducation Dominic Cardy, qui a répondu à toutes les questions portant sur les relations avec la Chine à l’Assemblée législative mardi.

Blaine Higgs tente d’éviter que le débat entourant l'Institut Confucius mette en péril les relations commerciales avec le géant chinois.

Institut Confucius : le N.-B. soupçonne de l'ingérence chinoise dans ses écoles

Avec les informations de Michel Corriveau

Nouveau-Brunswick

Politique provinciale