•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • Exclusif
  • Happy Mann allègue que la campagne au PCU de Jason Kenney a commis une fraude électorale

    Happy Mann en entrevue.

    Happy Mann a accordé une entrevue exclusive à CBC et à Radio-Canada au sujet de sa réponse à l'enquête du Commissaire aux élections de l'Alberta.

    Photo : Colin Hall

    Audrey Neveu

    Le Commissaire aux élections de l'Alberta a statué qu'un ancien aspirant candidat du Parti conservateur uni a fait des contributions politiques illégales à la campagne à la direction du PCU de Jeff Callaway. Il écrit aussi que Happy Mann affirme qu'il était au courant d'un plan de fraude électorale dans le but de faire élire Jason Kenney à la tête du PCU.

    Cette controverse éclate alors que les Albertains sont appelés aux urnes, le 16 avril, et que le Parti conservateur uni mène par une importante marge dans les sondages.

    Dans une lettre envoyée à Happy Mann détaillant les résultats de son enquête, le Commissaire aux élections affirme que Happy Mann a accepté d’aider Jason Kenney en échange de l’appui de ce dernier pour devenir candidat du PCU.

    La lettre du commissaire indique que Happy Mann dit aussi avoir pris part à une rencontre en juillet 2017, à laquelle participaient aussi, selon lui, des personnes des gardes rapprochées des campagnes de Jason Kenney et de Jeff Callaway.

    Ils ont discuté de la manière de faire élire Jason Kenney comme chef du PCU, soutient Happy Mann. Il a déclaré au commissaire que « le financement de la campagne de Jeff Callaway et la fraude électorale sont deux tactiques [qui seraient employées] ».

    Jeff Callaway et Jason Kenney, souriants, se serrant la main.

    Jeff Callaway a annoncé mercredi qu'il se retire de la course à direction du Parti conservateur uni et se rallie à Jason Kenney

    Photo : Campagne de Jason Kenney

    Dans sa réponse au commissaire, envoyée le 24 mars, Happy Mann reconnaît avoir fait des dons illégaux à la campagne de Jeff Callaway.

    L'enquête du commissaire se penche sur le financement de la campagne de Jeff Callaway lors de la course à la direction du Parti conservateur uni, en 2017. Plusieurs personnes ont indiqué que Jeff Callaway s’est lancé dans la course dans le seul but d’attaquer l’adversaire principal de Jason Kenney, l’ancien chef du Wildrose, Brian Jean, puis de se retirer de la course avant le vote, en octobre 2017.

    Jason Kenney a vigoureusement nié être impliqué dans ce plan allégué, affirmant qu’il est normal que des campagnes à la chefferie soient en communication.

    CBC/Radio-Canada a obtenu des documents qui démontrent une coopération étroite entre les campagnes de Jason Kenney et Jeff Callaway et qui indiquent que Jeff Callaway prévoyait déjà se retirer de la course en août 2017.

    Allégations de fraude électorale

    Happy Mann allègue que de fausses adresses courriel ont été ajoutées à des formulaires d’adhésion pour devenir membre du PCU dans les semaines avant le vote sur la course à la direction, le 28 octobre 2017.

    J’ai rempli des formulaires pour quelques personnes que je connais et certains n’avaient pas indiqué d'adresse courriel, puis une adresse courriel est ensuite apparue sur la liste des membres.

    Happy Mann

    Il dit ne pas savoir qui a ajouté ces adresses courriel. Happy Mann affirme avoir fourni ces informations à la Gendarmerie royale du Canada.

    Dans une lettre envoyée à la Gendarmerie royale du Canada, qui enquête aussi sur la course à la direction du PCU, l’ex-député conservateur Prab Gill a accusé la campagne de Jason Kenney d’avoir utilisé de fausses adresses courriel dans le but de recevoir le code d’accès qui permet à chaque membre de voter, afin de voter massivement pour Jason Kenney.

    CBC/Radio-Canada n’a pas vérifié de manière indépendante les allégations de Prab Gill.

    Le député indépendant Prab Gill interviewé par des journalistes.

    Le député indépendant Prab Gill dit qu'il est victime d'intimidation de la part du PCU.

    Photo : Radio-Canada / CBC

    CBC/Radio-Canada a obtenu une liste de quelques douzaines de fausses adresses courriel présumées de membres du Parti conservateur uni et a effectué une recherche de données en utilisant l’outil DomainTools. Cette recherche confirme que ces adresses courriel ont toutes été achetées de manière anonyme auprès d'un même fournisseur de services, FastDomain, avant le vote de la course à la direction du PCU, entre le 20 septembre et le 13 octobre 2017.

    De plus, Happy Mann affirme que plusieurs formulaires d’adhésion pour les nouveaux membres ont été retournés au PCU sans être accompagnés des cotisations. Il se demande qui a payé ces frais. Selon les règles du Parti conservateur uni, une personne doit acheter sa carte de membre elle-même, ou par l’entremise d’un membre de sa famille immédiate.

    La loi électorale albertaine n’empêche pas les partis politiques de payer les frais d’adhésion des cartes de membres, mais ils doivent dévoiler ces dépenses.

    Sans nier explicitement les allégations de Happy Mann, le Parti conservateur uni a répondu par courriel que la campagne à la direction du PCU de Jason Kenney avait suivi toutes les règles. La directrice du PCU, Janice Harrington, attaque plutôt la crédibilité de Happy Mann et de Prab Gill, qui a été accusé d’avoir bourré des urnes lors d’un vote dans la circonscription de Calgary Nord-Est, en juin 2018.

    Elle rappelle que Happy Mann a été disqualifié comme candidat en novembre 2018, en raison d’allégations d’un journaliste, qui dit avoir été attaqué par des membres de l’équipe de Happy Mann.

    Jason Kenney en conférence de presse devant des travailleurs munis de casques.

    La campagne conservatrice s’articulera autour de ce que Jason Kenney identifie comme les principales préoccupations des Albertains : les emplois, l’économie et les pipelines.

    Photo : Radio-Canada

    En conférence de presse mercredi, Jason Kenney a également affirmé qu’il avait demandé, il y a quelques semaines, à l’avocat du PCU « d’envoyer une lettre à la GRC pour donner [ses] coopération et assistance sur n’importe quelle question ». Il dit ne pas avoir été contacté personnellement par la GRC.

    La chef néo-démocrate, Rachel Notley, a quant à elle appelé Jason Kenney à être honnête. « Les Albertains méritent de recevoir des réponses honnêtes d’une personne qui espère devenir premier ministre », a-t-elle affirmé en campagne à Fort McMurray.

    Des contributions financières illégales

    Le Commissaire aux élections conclut que Happy Mann a donné 9000 $ à la campagne de Jeff Callaway grâce à des fonds qui ne lui appartenaient pas. Happy Mann admet que cet argent n’était pas le sien, mais insiste sur le fait qu’il n’a jamais transité par son compte bancaire.

    La loi électorale interdit aux Albertains de faire des dons politiques avec de l’argent qui ne leur appartient pas.

    Dans sa réponse au commissaire, Happy Mann explique qu’il a accepté que sa signature et celle de deux de ses proches soient contrefaites sur des formulaires de dons préremplis de 3000 $ chacun. Il dit qu’il n’a jamais vu ces formulaires et affirme ne pas savoir qui a contrefait les signatures.

    Les transactions ont été gérées par un groupe restreint de personnes qui étaient responsables à l’origine d’organiser la campagne kamikaze et de gérer le financement.

    Extrait de la réponse de Happy Mann au Commissaire aux élections de l'Alberta

    Le 18 mars, le magazine Maclean’s a indiqué qu’une entreprise a versé une somme de 60 000 $ dans le compte bancaire personnel de Cameron Davies, codirecteur de la campagne de Jeff Callaway. Dans ce reportage, Cameron Davies allègue que cet argent devait ensuite être redistribué au compte de sa campagne grâce à d’autres donateurs. CBC/Radio-Canada n’a pas vérifié de manière indépendante les allégations de Maclean’s.

    Jeff Callaway s'adresse aux médias qui tiennent micros et caméras.

    Jeff Callaway a reçu 94 385 $ de dons pendant sa campagne.

    Photo : CBC / Glenn Francey

    Happy Mann se défend

    Le Commissaire aux élections de l’Alberta affirme que Happy Mann aurait dû comprendre les conséquences de ses gestes. « Vous avez fait des dons tout en sachant qu’il y avait des motifs discutables et peu éthiques derrière la campagne de Jeff Callaway », écrit-il.

    Aucune preuve ne lie Jason Kenney à ces dons illégaux et, dans sa lettre, Happy Mann affirme qu’il est peu probable qu’il y en ait.

    Il admet qu’il veut se venger de Jason Kenney, mais appelle les Albertains à porter leur propre jugement sur cette affaire.

    Mis à l'amende

    Mercredi, le Commissaire aux élections de l'Alberta a imposé 9000 $ d'amende à Happy Mann pour ses contributions à la campagne de Jeff Callaway.

    Celle-ci s'ajoute à une série d’amendes imposées par le Commissaire aux élections à des membres du Parti conservateur uni pour leur rôle dans le financement de la campagne de Jeff Callaway.

    CBC/Radio-Canada a obtenu un courriel démontrant que le Commissaire aux élections a transféré une partie de son enquête sur les contributions financières à la campagne de Jeff Callaway à la Gendarmerie royale du Canada.

    Avec la collaboration de Carolyn Dunn, Allison Dempster, Drew Anderson et Bryan Labby (CBC)

    Alberta

    Politique provinciale