•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le nouveau système de vote par anticipation retardera les résultats finaux

Un bulletin de vote rentre dans une boîte de crutin.

Près de 500 000 bulletins ont été spécialement commandés pour le système « Je vote où je veux ».

Photo : Radio-Canada / Manuel Carillos Avalos

Radio-Canada

Pour la première fois, cette année, les Albertains pourront voter par anticipation à partir de n'importe quelle circonscription de la province. Une nouveauté faite pour augmenter le taux de participation, mais qui pourrait bien retarder l'annonce des résultats, le 16 avril.

Élections Alberta, qui organise le suffrage, pense à ceux qui étudient, travaillent ou voyagent loin de leur circonscription, soit tous ceux qui ne seront pas proches de leur bureau de vote assigné le jour J.

Pour éviter de perdre ces votes, l’organisme crée un nouveau système de vote par anticipation, appelé Vote Anywhere, (« Je vote où je veux »). Les Albertains n'auront plus besoin d'être sur place dans leur circonscription. Ils pourront se rendre dans n'importe quel bureau d'Élections Alberta entre le 9 et le 13 avril.

500 000 bulletins

Sur place, on leur donnera un bulletin de vote comme les autres, mais qui sera déposé dans une urne à part. « Les urnes qui recevront ces votes seront transportées vers le bureau central d'Élections Alberta, à Edmonton, où un tabulateur se chargera de compter les votes », explique Pamela Renwick, directrice des opérations d'Élections Alberta.

L’organisme s’attend à voir 9 % des Albertains utiliser ce nouveau système. Près de 500 000 bulletins de vote spéciaux ont été commandés.

Une fois le vote effectué, chaque bulletin sera enregistré en temps réel, donc, impossible de contourner les règles en votant plus d'une fois avec ce nouveau système.

Dix jours de retard possibles

Toutefois, le nouveau système « Je vote où je veux » a un talon d’Achille. « Le comptage des votes effectués à l'extérieur d'une circonscription commencera seulement le lendemain des élections », explique la directrice des opérations d'Élections Alberta.

Pamela Renwick, porte-parole d'Élections Alberta, dans un entrepôt à côté de deux urnes.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Palema Renwick, porte-parole d'Élections Alberta, annonce qu'il risque d'avoir des retards pour avoir les résultats finaux.

Photo : Radio-Canada / Manuel Carrillos Avalos

Des retards dans les résultats sont à prévoir, surtout dans les circonscriptions où les courses sont serrées. Dans le pire des cas, les résultats finaux pourraient être connus 10 jours plus tard.

Un risque à prendre pour Élections Alberta, qui souhaiterait dépasser le taux de participation aux élections provinciales de 2015, qui était de 58 %, soit le plus haut taux depuis 1993.

Des records de connexions sur Internet

Les premiers signes sont prometteurs. « Hier [lundi] était le jour le plus occupé que l’on ait connu », dit la porte-parole d'Élections Alberta, dont le portail Internet imposait des temps d'attente prolongés à certains utilisateurs.

« Nous avons eu 500 000 connexions sur notre site Internet. Ce sont des Albertains qui voulaient s'enregistrer ou juste vérifier s’ils étaient bien sur les listes électorales. »

Plus de 9000 personnes se sont inscrites lundi sur les listes lundi. Le centre d’appel d’Élections Alberta serait aussi fortement sollicité.

Avec les informations de Heloïse Rodriguez

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !