•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une école franco-ontarienne qui produit de drôles de talents

Six personnes posant pour une photo.

Carine Picard, Jacob Jurjevic, Braydon Seguin, Sabrina Picard et Zackary Laframboise en compagnie de l'humoriste profesionnel Alexandre Bisaillon.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Cinq élèves de l'école secondaire catholique de La Vérendrye, à Thunder Bay, ont présenté mardi les numéros d'humour qu'ils ont préparé pour la finale régionale du concours LOL - Mort de rire.

Il s'agit d'une augmentation par rapport à l'an dernier, alors que trois élèves de cette école avaient participé à la compétition.

Les gagnants - Sabrina Picard, Zachary Laframboise et Jacob Jurjevic - participeront à la grande finale provinciale, le 3 avril à Ottawa.

La famille, les visites au cinéma et l’apprentissage de la conduite automobile sont quelques-uns des thèmes qui ont été abordés par les humoristes en herbe.

Ce concours ouvert aux jeunes de 14 à 18 ans en est à sa 5e édition.

La compétition est organisée par l’Association canadienne-française de l’Ontario — Stormont, Dundas et Glengarry, dans l'Est ontarien. Elle vise à encourager l’utilisation de la langue française chez les adolescents d'une façon originale.

Une homme sur une scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

La soirée était animé par l'humoriste d'Ottawa Alexandre Bisaillon.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Les participants sont encadrés par des membres du personnel de l’école ainsi qu’un professeur de l’École nationale de l’humour.

Avant le spectacle devant grand public de mardi soir, les cinq participants sont montés sur scène pour une pratique générale devant leurs collègues de classe.

Une des jeunes humoristes, Carine Picard, a déclaré que c’était plus stressant de performer devant ses amis et camarades de classe que devant des inconnus : Quand ils nous connaissent, ils peuvent nous juger.

Une jeune fille tenant un micro et pointant du doigt sur une scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Carine Picard suit les traces de sa grande soeur.

Photo : Radio-Canada / Miguel Lachance

Sa grande sœur Sabrina Picard, raconte que sa deuxième participation au concours a été plus facile, tout en entraînant de nouveaux défis.

J’avais moins d’idées [pour écrire], mais quand même plus facile avec les nerfs, je savais à quoi m’attendre. J’étais quand même aussi excitée que l’année passée.

Sabrina Picard, jeune humoriste

En participant au concours l’an dernier, Sabrina a pu aller à Ottawa puis à Montréal pour le Festival Juste pour rire, ce qui lui a donné envie de répéter l’expérience cette année.

Elle raconte que c'est d'abord par l'improvisation qu'elle a exprimé son désir de faire rire les autres.

Le premier des cinq à monter sur la scène, Zackary Laframboise, affirme de son côté qu’il a beaucoup aimé l’expérience: C’est la première fois que je fais ça devant une grosse foule. Ça fait du bien. Tu rentres là-dedans et tu as plein d’énergie.

Un jeune homme sur un scène.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

Zackary Laframboise a choisi de se costumer pour son numéro sur la motocross.

Photo : Radio-Canada

À la suite de la représentation de l’après-midi, les jeunes ont reçu une rétroaction.

Un des points saillants qui est ressorti est celui de la complicité qui se sentait entre les cinq jeunes humoristes, même s’ils sont en compétition.

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Humour

Arts