•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les cours de natation, une formation qui peut sauver des vies

Line Daigle enseigne des cours de natation pour préparer les jeunes aux situations d'urgence. Photo: Radio-Canada
Radio-Canada

Une fillette de Saint-Ignace a échappé de justesse à la noyade dimanche dernier après être tombée dans l'eau glaciale de la rivière. Dans l'eau, elle s'est rappelé les leçons de natation où elle a appris à écarter les bras et battre des jambes dans une pareille situation, jusqu'à ce que son grand frère vienne à sa rescousse.

Avec l’arrivée du printemps, il faut redoubler de prudence sur les cours d’eau puisque la glace fond et le courant s’intensifie. Il est donc important de savoir nager, mais aussi de savoir comment réagir en cas d’urgence.

C’est ce que l’instructrice Line Daigle tente d’apprendre aux jeunes qui fréquentent le Centre AquaKent, à Saint-Louis-de-Kent.

Sur des tapis qui flottent dans une piscine, elle leur apprend comment sortir de l’eau si la glace cède sous leurs pieds.

On veut qu’ils marchent comme s’ils marchent sur de la glace.

Et s’ils tombent? On leur dit que c’est pas le temps de compter les oiseaux, c’est le temps de sortir de l’eau. Ils doivent grimper de nouveau sur le tapis parce que la glace casse. Quand ils arrivent sur le côté de la piscine, ça veut dire que la glace est assez épaisse.

L'instructrice Line Daigle devant la piscine. Line Daigle a appris l'importance des cours de natation à ses dépens : elle est elle-même tombée dans l'eau glaciale à l'âge de 11 ans. Photo : Radio-Canada

Ils doivent ensuite rouler jusqu’au mur, où ils sont enfin hors de danger, mais le défi ne s’arrête pas là. Je leur demande où ils vont après. Ils disent " à la maison, où il fait beau et chaud ".

Les jeunes apprennent aussi à aider quelqu’un, notamment en apprenant quels objets peuvent leur permettre de tirer quelqu’un hors de l’eau.

Ces apprentissages sont essentiels selon Line Daigle, qui rappelle que la région est entourée d’eau.

Aujourd’hui, elle est heureuse d’apprendre que ses élèves, Maïla et Karel Godin, ont bien retenu leurs leçons. Elle a mis en pratique ce qu’elle a appris, pareil comme son frère Karel. Ça fait au moins deux ans qu’il prend des cours avec la société royale, des cours de sauvetage. Ils ont mis ça en pratique et ça a réussi.

D’après un reportage de Camille Bourdeau

Nouveau-Brunswick

Prévention et sécurité