•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

« Le Parti albertain se préoccupe des petites entreprises », dit son chef

vue sur un homme aux cheveux gris et avec des lunettes. Il porte un veston avec un noeud papillon.
Stephen Mandel, chef du Parti albertain, propose des mesures pour aider les petites et moyennes entreprises à créer des emplois en Alberta. Photo: CBC
Radio-Canada

Le chef du Parti albertain veut faire passer le taux d'imposition des entreprises de 12 à 10 % pour permettre à la province d'attirer davantage d'investissements du secteur privé.

Dans un petit café du centre-ville de Calgary, Stephen Mandel annonce, mardi, que s'il forme le prochain gouvernement il doublera le seuil d’admissibilité des petites et moyennes entreprises albertaines aux déductions d’impôt. Cette mesure s'étendrait donc jusqu'à un million de dollars de leur revenu.

Selon le chef, cette stratégie attirerait 16 milliards de dollars en investissement dans la province.

Pour que l'économie aille mieux, il faut des emplois et ça passe par les petites et moyennes entreprises.

Stephen Mandel, chef du Parti albertain

« Assurons-nous qu'elles aient des occasions d'affaires dans cette province », lance l'ancien maire d'Edmonton.

D'après lui, les mesures qu'il a présentées peuvent créer 65 000 emplois d'ici 2023 en plus d'attirer les investissements du secteur privé.

Notre dossier sur les élections provinciales 2019 en Alberta

Alberta

Politique provinciale