•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre Lacombe appuie le projet d'un 6e pont entre Ottawa et Gatineau

Mathieu Lacombe parle, debout devant des drapeaux du Québec.

Le député provincial de Papineau et ministre responsable de la région de l'Outaouais, Mathieu Lacombe (archives).

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le député provincial de Papineau et ministre responsable de l'Outaouais appuie l'idée d'un sixième lien entre les deux rives de la rivière des Outaouais, bien que ce projet soit loin de faire l'unanimité.

Mathieu Lacombe soutient que la fermeture éventuelle du pont Alexandra va inévitablement causer des problèmes d'engorgement et qu'il faut donc une solution. C'est la première fois que la Coalition avenir Québec (CAQ) prend clairement position dans ce dossier.

On ne voit pas pourquoi on dirait non à un projet [de nouveau pont] 100 % payé par le fédéral. Maintenant, il faut s’assurer qu’au fédéral, tout le monde va marcher dans la même direction, affirme-t-il.

Mais, selon M. Lacombe, plusieurs questions demeurent en ce qui a trait au développement du transport en commun dans la région. La CAQ veut s'assurer que la construction d'un sixième lien entre les rives ne nuise pas à un autre projet d’envergure, comme celui du train léger dans le secteur d'Aylmer.

Les libéraux nous disent qu’un projet peut aller avec l’autre et que les deux ne sont pas en opposition. Si on part de cette idée-là, nous on est en faveur du projet, souligne M. Lacombe.

Stéphane Lauzon en entrevue.

Stéphane Lauzon, président du caucus des libéraux fédéraux s'explique au sujet du sixième pont.

Photo : Radio-Canada

Le député d'Argenteuil—La Petite-Nation et président du caucus des libéraux fédéraux de l'Outaouais, Stéphane Lauzon, croit qu’il faudra assurer la fluidité entre les deux rives, alors que le pont Alexandra fermera possiblement dans cinq ans et que la grande région de la capitale compte désormais plus d'un million d'habitants.

Les études sont faites, les gens sont tannés d’entendre parler d’études. Tout est là.

Stéphane Lauzon, président du caucus des libéraux fédéraux de l'Outaouais

Il partage tout de même certaines des opinions du Conseil régional de l'environnement et du développement durable de l'Outaouais en matière d'impacts environnementaux. Il faut le faire intelligemment , ajoute M. Lauzon.

Avec les informations de Nathalie Tremblay et Mama Afou

Ottawa-Gatineau

Transports