•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Manitoba instaure une formation obligatoire pour les camionneurs

Un poids lourd d'une école de conduite.

Le Manitoba veut rendre la formation à la conduite obligatoire pour tout nouveau camionneur.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le ministre de l'Infrastructure manitobain, Ron Shuler, a annoncé que la province instaurerait une formation d'entrée obligatoire pour les camionneurs commerciaux débutants à compter du 1er septembre.

Les nouveaux camionneurs devront ainsi, dès l’automne prochain, se soumettre à 121,5 heures de formation obligatoire pour débutants approuvés (Mandatory Entry Level Training, ou MELT). Le Manitoba veut ainsi se mettre au même niveau de ce qui se fait dans d’autres provinces, telles que l’Alberta et la Saskatchewan.

Pour le ministre de l'Infrastructure, cette décision doit permettre de rendre les routes de la province « plus sécuritaires ».

Pour le moment, il est possible d’obtenir un permis de conduire manitobain des camions de classe 1 sur la base d’un examen écrit et d’un examen pratique sur la route. Si le candidat réussit ces épreuves, aucune formation préalable n’est requise.

Une formation trop courte, selon un instructeur

Les quatre écoles de camionnage accréditées à Winnipeg proposent déjà une formation de 244 heures pour les camionneurs.

Pour Mark Dech, instructeur de la Professional transport driver training school, une formation minimale de 121,5 heures est « un pas en arrière ».

L'instructeur en conduite de poids lourd, Mark Dech, devant un camion de son école.Agrandir l’image (Nouvelle fenêtre)

L'instructeur en conduite de poids lourd, Mark Dech, ne comprend pas pourquoi la province n'a pas choisi le modèle des cours de 244 heures pour sa formation obligatoire.

Photo : Radio-Canada

« [Dans nos cours, les élèves] ont 80 heures en classe, 160 heures en cabine avec un instructeur, 80 heures d’observation et 80 heures derrière le volant. Le nouveau cours laisse tomber beaucoup d’heures d’observation et des heures sur les freins hydrauliques », explique-t-il.

Il ajoute que, dans son école, les élèves, qui sont près de 110 par années, reçoivent 28 heures de cours uniquement sur le fonctionnement des freins hydrauliques.

Selon Mark Dech, les heures d’observation sont cruciales. « On apprend en voyant ce que les autres font mal. Sans cela, ça va être plus dur pour les débutants », regrette-t-il.

Exceptions pour les camionneurs en service

Les camionneurs ayant déjà un permis valide n’auront pas à passer la nouvelle formation de la province. De même, la formation de 244 heures est considérée comme équivalente au cours MELT.

Après le 1er septembre, tout candidat qui ne pourra pas prouver qu’il a suivi une formation à la conduite reconnue par la province, ne pourra pas passer l’examen pratique de la conduite pour l’obtention de son permis.

« Les camionneurs commerciaux jouant un rôle important pour notre économie, nous voulons nous assurer qu’ils ont les compétences et les qualifications nécessaires pour faire leur travail », ajoute le ministre de l'Infrastructure.

Avec des informations de Geneviève Murchison

Vos commentaires

Veuillez noter que Radio-Canada ne cautionne pas les opinions exprimées. Vos commentaires seront modérés, et publiés s’ils respectent la nétiquette. Bonne discussion !

Manitoba

Transports