•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Parcourir 1200 kilomètres pour suivre les Pirates de Ville-Marie

Deux hommes se tiennent près d'un autobus avec leurs bagages et un oreiller sous le bras.
Des partisans ont pris deux jours de congé pour encourager leur équipe. Photo: Radio-Canada / Tanya Neveu
Tanya Neveu

Une quarantaine de partisans des Pirates de Ville-Marie ont pris, mardi matin, le chemin pour St-George, une ville située à une centaine de kilomètres de Toronto. Un voyage en autobus, totalisant en tout 1200 kilomètres, a été organisé à la demande des partisans.

À deux victoires de remporter la coupe de la Ligue de hockey Junior A Greater Metro, les Pirates joueront leurs deux prochains matchs à St-George, contre les Ravens.

Ils seront toutefois accompagnés de plusieurs fidèles spectateurs. Je vais être là avec ma trompette et je vais les encourager. Comme on dit, les partisans, c'est le septième joueur sur la patinoire, s'exclame Martin Dufour, un fidèle partisan.

Martin Dufour n'a pas manqué un seul match à domicile des Pirates de Ville-Marie. Il les a même suivis sur la route à quelques reprises.

On aimerait bien ça gagner la coupe là-bas. D'un autre côté, ça serait le fun ici avec les partisans, ajoute-t-il, fébrile.

Une trentaine de personnes sont assises dans un autobus nolisé.Le président de l'équipe, Darcy Brien, affirme que cet engouement est exceptionnel dans la ligue de hockey junior A. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Destination : St-Goerge. Durée du voyage : 2 jours

Plus de 40 personnes, de tous âges, prennent place à l'intérieur de l'autocar.

J'aime ça les suivre parce que j'ai mon petit-fils qui est dans cette équipe-là. Je suis en pleine forme et je suis bien contente d'y aller. Go Pirates go!, raconte la grand-mère d'un joueur de l'équipe.

Deux jours de congé pour pouvoir aller supporter nos Pirates. On peut pas manquer ça, c'est tellement des bons matchs, ajoute cette fan des Pirates.

Du jamais vu dans la GMHL

Le président de l'équipe, Darcy Brien, affirme que cet engouement est exceptionnel dans la ligue de hockey junior A.

Partout dans la Ligue, personne ne comprend ce qui se passe et se demande c'est quoi ce phénomène-là Ville-Marie? Ils nous suivent beaucoup. Même sur GMHL TV, il y a eu 5780 personnes qui ont regardé notre match en direct dimanche dernier, explique le président de l'équipe, très fier.

Des sacs contenant l'équipement des joueurs de hockey sont empilés dans la soute à bagage d'un autobus.Les Pirates se préparent à affronter les Ravens de St-George. Photo : Radio-Canada / Tanya Neveu

Pour les joueurs, la présence des partisans ajoute à leur motivation de gagner. Dans tous les arénas où on joue, il n'y a personne. Il y a plus de gens du Témiscamingue, donc ça fait super plaisir, raconte Hugo Blum.

Faire six ou sept heures de route juste pour venir nous voir… ça nous motive à aller chercher ces deux victoires-là cette semaine, confie Cédric Therrien.

L'autobus des partisans sera de retour à Ville-Marie dans la nuit de mercredi à jeudi.

Abitibi–Témiscamingue

Hockey junior