•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Compressions à l'Université Laurentienne pour surmonter le déficit budgétaire

Pancarte Université Laurentienne.

La version finale du budget sera présentée au bureau des gouverneurs en juin.

Photo : Radio-Canada / Yvon Thériault

Radio-Canada

Pour équilibrer son budget, l'Université Laurentienne, dans le Grand Sudbury, devra réduire ses dépenses de 10 millions de dollars en 2019-2020. Les compressions n'épargneront ni le corps professoral ni les employés de soutien.

Le projet de budget de l’an prochain, présenté la semaine dernière au sénat de l’Université Laurentienne, prévoit surmonter un important déficit budgétaire.

Si on n’avait rien fait, on aurait eu un déficit de 10,1 millions, explique le recteur par intérim de l’établissement, Pierre Zundel. Mais, avec les décisions qu’on a prises et les activités qu’on a faites, on arrive à un budget équilibré.

Pierre Zundel, recteur de l’Université Laurentienne dans le Grand Sudbury.

Le recteur Pierre Zundel affirme que le déficit pour l’an prochain servira à l’embauche de personnel pour augmenter les programmes et les services en français.

Photo : Radio-Canada / Patrick Wright

Le recteur par intérim affirme que la réduction des droits de scolarité de 10 %, annoncée par la province en janvier, représente une perte de 5,5 millions de dollars.

De plus, le rappel de 130 étudiants d’Arabie saoudite l’an dernier a coûté 3 millions de dollars, ajoute-t-il.

Pour contrebalancer ces pertes, le gouvernement de l’Ontario a créé un fonds d’appui aux universités du Nord.

Toutefois l’Université Laurentienne doit présenter une demande, et elle ne sait pas, pour l’instant, quelle somme elle recevra.

Croquis du nouveau centre étudiant prévu à l'Université Laurentienne.

Le nouveau centre étudiant de l'Université Laurentienne devrait ouvrir ses portes à l'automne 2019.

Photo : Association générale des étudiants de l'Université Laurentienne

On n’a pas encore de garantie du financement de la province, explique-t-il. Ce qu’on a, c’est l’annonce d’un fonds voué à aider les institutions qui ont des défis financiers. On se qualifie certainement, et on espère qu’on va obtenir le financement suffisant pour essentiellement remplacer ce qu’on a perdu en frais de scolarité sur une période de deux ans.

M. Zundel explique que l’Université devra cependant réduire son personnel administratif et universitaire, mais personne ne sera mis à pied. Les postes seront supprimés par attrition.

On avait des décisions difficiles à prendre au sujet du remplacement du personnel qui quittait son poste ou qui prenait sa retraite. On doit réduire nos effectifs totaux d'environ 16 postes.

Pierre Zundel, recteur par intérim de l’Université Laurentienne

Les postes touchés sont divisés également entre le corps professoral et le personnel de soutien, affirme M. Zundel.

Un homme vêtu d'une veste noire aux rayures blanches

Fabrice Colin est le président de l'Association des professeures et professeurs de l'Université Laurentienne.

Photo : Radio-Canada / Bienvenu Senga

L’Association des professeures et professeurs de l’Université Laurentienne s'inquiète de ces décisions.

Le président de l’Association, Fabrice Colin, soutient que cinq postes sont devenus vacants l’an dernier et que l’Université n’a pas donné l'impression de vouloir les pourvoir.

Selon M. Colin, ces décisions pourraient se traduire par une diminution des programmes offerts à l’Université.

Nord de l'Ontario

Enseignement universitaire