•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

630 km pour obtenir des services en français pour un enfant autiste

Une femme tient son fils dans ses bras dans un verger.

Jasmine Maynard et son fils vivent à London, en Ontario.

Photo : Jasmine Maynard

Radio-Canada

Une mère franco-ontarienne dénonce les lacunes des services en français disponibles pour les enfants autistes après avoir eu du mal à trouver un soutien immédiat pour son fils de six ans.

Jasmine Maynard, qui vit à London, a déclaré être forcée de déménager à Ottawa afin de recevoir une thérapie spécialisée pour son fils, Théo, qui souffre d’autisme.

C’est la situation à laquelle sont confrontés les enfants autistes francophones.

Jasmine Maynard

Mme Maynard et des spécialistes ont découvert que les services de soutien en anglais ne fonctionnent pas pour son fils francophone, qui répond mieux aux traitements et thérapies en français.

Je suis en colère de devoir choisir entre mon identité et ma culture, et les options de thérapie de développement neurologique de mon fils, a déclaré la mère.

Lorsque son fils a reçu son diagnostic à l’âge de trois ans, Jasmine Maynard a cherché des services en français au Centre hospitalier pour enfants de la vallée de Thames pour apprendre qu’aucun service n’était offert dans sa langue.

Le jeune Théo a donc été forcé de suivre un traitement avec un thérapeute anglophone.

Des séances en anglais peu efficaces

Selon sa mère, Théo faisait peu de progrès pendant les séances.

Les responsables du centre lui ont donc suggéré d’embaucher une thérapeute bilingue, ce qui a permis au jeune garçon de faire des progrès considérables.

Théo a réalisé tous ses objectifs en une journée. Tous les objectifs que nous avions essayé d’accomplir au cours de ces sessions [précédentes], il les a tous accomplis le même jour, simplement parce que ce [thérapeute] lui parlait en français, explique Mme Maynard.

Mais depuis deux ans, Mme Maynard est à la recherche d’un traitement par intervention comportementale intensive en français pour son fils, sans succès.

Elle s’est donc tournée vers Autisme Ontario pour obtenir de l’aide.

Aucun service en français dans le Sud-Ouest de l'Ontario

Dans une lettre obtenue par CBC, des responsables ont déclaré à Mme Maynard qu’il semble y avoir très peu de services en français dans la région de Théo, ainsi que des listes d’attente d'un an .

Jasmine Maynard a appris que le programme d’autisme le plus proche, offert en français, est au Centre hospitalier pour enfants de l’Est de l’Ontario à Ottawa, à plus de 600 km de son lieu de résidence.

La mère de 27 ans dit être obligée de quitter London pour que son fils obtienne des services adaptés rapidement.

Avec les informations de CBC

Soins et traitements

Santé